Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cette moto-boule roule à 360°

    Des étudiants américains qui voulaient réinventer la roue ont fabriqué cette étrange moto multidirectionnelle. Aujourd’hui, elle inspire les grandes entreprises de pneumatiques.

    Moi, Moto. Au début des années 2000, le film I, Robot est acclamé pour son regard visionnaire. Parmi les inventions remarquées, une voiture aux roues sphériques permettant de rouler dans toutes les directions sort du lot. Si le concept est resté à l’époque de la science-fiction, une décennie plus tard des étudiants de San José ont décidé d’en réaliser un prototype. Ils ont travaillé toute l’année 2012 pour le rendre viable, avant de finalement porter leur choix sur une moto pour des raisons pratiques.

    Le « Spherical Drive System » repose sur deux globes pleins recouverts chacun par trois moteurs électriques. Un algorithme organise chaque puissance pour assurer la direction.
    Pour faciliter la conduite, les Californiens ont combiné un accéléromètre et un gyromètre sur le même principe qu’un Segway : on se penche et la moto part dans cette direction. Pratique et intuitive, cette nouvelle conduite permet de nouvelles sensations. Ne reste plus qu’à comprendre comment on se redresse lorsque la moto est percutée latéralement…

    Théoriquement, elle pourrait atteindre 90 km/h mais le prototype réalisé par les étudiants est pour le moment bridé à 25 km/h. Le procédé, bien qu’encore au stade de développement, porte plusieurs avantages : pouvoir slalomer sans perdre en adhérence, se garer sans avoir à reculer ou manœuvrer, voire faire demi-tour sur place. Depuis cet essai, le concept semblait abandonné, jusqu’à ce que GoodYear ne s’en empare l’an dernier pour… nos voitures.

    Et pourtant, elle tourne… En présentant son concept Eagle-360, les roues sphériques faisaient leur grand retour. Le fabricant de pneumatique suisse y a toutefois ajouté son propre savoir-faire. Sans surprise, les roues sont donc devenues des polymères élastiques et caoutchouteux. L’industriel a également ajouté des capteurs pour renseigner la voiture de l’état du revêtement sur lequel elle roule (pluie, poussière, fissures) et d’adapter sa forme en conséquence en réorganisant ses polymères.

    Bien sûr, ces pneus sphériques seront d’autant plus efficaces sur les voitures intelligentes de demain. D’ailleurs, GoodYear affirme que c’est « un pneu visionnaire pour les voitures du futur ». En attendant ce jour, vous pouvez toujours revoir I, Robot

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.