Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À Nancy, comment une maison de retraite s’est transformée en poulailler

    En prenant un virage résolument écolo, l’EHPAD Simon Benichou, à Nancy, a permis de revaloriser la place des séniors dans le quartier tout en apportant un peu de campagne à la ville.

    Le bonheur est dans l’après. Il y a 4 ans, cette maison de retraite située au cœur de l’agglomération nancéienne a décidé de se doter d’un poulailler afin de valoriser ses déchets alimentaires. « Il ne s’agissait pas de poser une cabane à poules, mais comment faire un poulailler d’une manière pérenne », se souvient Emmanuelle Dietsch, directrice de l’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Les élèves ingénieurs de l’école d’agronomie de Nancy viennent prêter main-forte pour construire une belle demeure qui accueille aujourd’hui six gallinacés. Depuis, chaque poule gloutonne l’équivalent de 150 kg de déchets par an et les œufs sont utilisés pendant les ateliers de cuisine thérapeutique avec les résidents. Elles font aussi le bonheur des petits-enfants. Ces derniers tannent leurs aïeux pour qu’ils gardent quelques quignons de pain à leur donner à manger.

    Changer le regard, et l’environnement. Mais le poulailler n’est qu’une des nombreuses initiatives « vertes » de l’établissement. Le tri des déchets mis en place depuis plusieurs années permet de rapprocher les 67 résidents et les enfants des écoles d’à côté lors d’ateliers communs autour de cet enjeu. De plus, un composteur ouvert aux habitants du quartier a également été installé dans l’enceinte de l’établissement, permettant d’intensifier les relations entre le voisinage et les résidents de l’EHPAD : « On va porter un autre regard sur ces personnes en maison de retraite, qu’on voit exclusivement comme des personnes qui ne peuvent plus. Là, il y a des temps de rencontres et d’échanges », souligne la directrice.

    Remplacement des bouteilles d’eau gazeuse par une fontaine, suppression des néons énergivores au profit de LED, mise en place d’une borne de collecte où les écoliers viennent déposer leurs stylos usagés ou leurs vieux cahiers : cette maison de retraite serait-elle en train de devenir la plus écolo de France ? En tout cas, c’est bien parti pour, puisque l’établissement vient de récupérer un espace extérieur qu’il compte transformer en jardin citoyen avec les habitants du coin. Emmanuelle Dietsch se réjouit de l’impact positif de ces nombreux projets sur ses résidents : « C’est une valorisation de leur place d’ancien dans le quartier. » Oui, ils sont bien partis, il n’y a pas à se faire de cheveux blancs.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.