Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Deux fois plus productif au boulot grâce à cette figurine qui vous observe

    Parmi vos bonnes résolutions, il y avait sans doute un truc pour rester concentré malgré les notifications Facebook. Un fablab italien vous a devancé et a fabriqué cette figurine qui vous juge… en silence.

    Le poids du devoir. C’est une figure populaire bien connue, ce vieil homme qui prend le temps de regarder avancer des travailleurs. Casquette enfoncée sur les oreilles et par-dessus flottant au gré du vent, le curieux hante les chantiers de construction, les peintres façadiers ou laveurs de carreau et toutes les tâches un peu pénibles qui prennent du temps. Lui en a. Et si sa présence inutile irrite ceux qui travaillent, son regard participe parfois à décourager la fainéantise et l’inaction.

    Évidemment, ce sentiment est valable pour chacun de nous. En clair : quand on vous surveille, vous vous estimez jugé et donc vous vous devez d’être efficace. C’est bien pour cette raison que les enfants travaillent en salle de permanence sous le regard d’un pion, ou que l’on rassemble les employés en open space.

    Anti-procrastination. C’est ce concept, défini en Italie par l’écrivain Danilo Masotti à travers le personnage de « L’Umarell », qu’exploite cette figurine monochrome. Elle ne fait que 14 cm de haut et est imprimée en 3D un peu à la va-vite par un fablab de Milan, mais sous l’attention vigilante de ce vieillard, on se sent obligé de travailler plus ou de se montrer digne. Pour 18 euros, TheFablab vous l’expédie et vous pourrez la placer à côté de votre ordinateur pour vous motiver à bosser mieux et plus vite. Au-dessus des toilettes, il inspire la propreté et dans votre frigo il pousse à contrôler ses fringales.

    Sur la boite de la figurine on peut lire : « La chose la plus difficile à faire est de travailler dur quand personne ne vous regarde ! »

    C’est le designer milanais Bernardo Gamucci qui l’a inventé au printemps dernier. À la base, ces personnages trouvaient leur place dans des maquettes 3D de projets d’architecture, raconte Makery. À force, les statuettes se multiplient et se bousculent sur son bureau. C’est là qu’il réalise leur pouvoir persuasif. L’effet a tellement plu que le gadget est devenu le cadeau geek par excellence des dernières fêtes de Noël en Italie, jusqu’à inonder Instagram. L’imprimante 3D du fablab en a écoulé des centaines et de toutes les couleurs. On prend le pari que l’Umarell va devenir votre collègue de bureau préféré…

    Infos et commandes auprès de TheFabLab

    Une publication partagée par Alfred (@alf968) le

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.