Cette Bretonne aide les gens à trouver l'amour dans son camping-car
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cette Bretonne aide les gens à trouver l’amour dans son camping-car
Robin Ecoeur |  05/05/2021 10:30
Cette Bretonne aide les gens à trouver l'amour dans son camping-car

En Bretagne, Sylvie Bourhis, gérante d’agences matrimoniales, a décidé de tester un nouveau concept : un love-mobile pour aller directement à la rencontre de ses clients.

L’amour est dans le camping-car. Il y a plusieurs manières de « trouver l’amour » : rencontre fortuite, application mobile, sites web spécialisés… Ou encore la bonne vieille technique des agences matrimoniales, un peu démodées depuis l’arrivée d’Internet et plus récemment des applications comme Tinder ou Bumble. Et pourtant, visiblement, elles résistent. 

En Bretagne, Sylvie Bourhis gère six agences parmi les 90 que comptent la société Unicis en France, entre le Finistère et les Côtes-d’Armor. Et pour continuer à travailler malgré le confinement et les restrictions, elle a pris le taureau par les cornes ; elle a décidé d’installer ses bureaux dans un camping car, reçu fin mars 2021 chez elle. De l’extérieur, le véhicule n’arbore pas de manière visible le nom de son agence, pour respecter la discrétion des adhérents. Mais à l’intérieur, elle a rendu l’espace cosy. « Les gens peuvent être stressés car ils ont peur d’être remarqués dans une agence de rencontres. Je voulais recréer une ambiance cocoon pour qu’ils se sentent à l’aise et libres de me parler », explique la gérante au journal Ouest-France. Un grand salon, des toilettes, chauffage et machine pour le café : le véhicule a été aménagé pour être le plus accueillant possible.

Queen of the road. Comme le Covid-19 n’a pas freiné les envies de trouver l’âme sœur, Sylvie souhaitait une solution pour continuer son accompagnement. Elle sillonne désormais les routes de Bretagne et se rend directement près du domicile de ses adhérents. Dans une interview pour Le Monde du Camping Car, elle explique qu’elle se gare où elle peut, sur la place d’un village ou près d’une plage.

La gérante envisage même de poursuivre son activité en camping car. « Je vais travailler comme ça tout le temps, même après la crise sanitaire. Il y a quelques jours, j’étais à l’Aber Wrac’h, ensuite aux bords du Tréguier, à Lannion, le cadre est top », poursuit Sylvie, toujours à Ouest-France. Et ça tombe bien : la gérante confie adorer conduire, comme elle l’indique dans l’interview pour Le Monde du Camping Car : « En sortant de chez le concessionnaire, je n’en menais pas large. Mais maintenant je le trouve hyper agréable à conduire. Je suis même plus à l’aise pour conduire avec mes talons. J’adore le conduire, j’ai l’impression d’être la reine de la route ».

Crédits photos : @Sylvie Bourhis

Bretagne Camping car mobilité rurale

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !