Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cet œil bionique pourrait redonner la vue aux aveugles

    Cette avancée médicale est l’œuvre du professeur américain Michael McAlpine. Ce qui ressemble à une prothèse oculaire a été crée grâce à une imprimante 3D.

    Qui a vu verra. Le 27 août dernier, la nouvelle a fait grand bruit suite à sa publication dans la revue Advanced Materials : un professeur de l’université du Minnesota annonçait des résultats plus que positifs dans ses recherches contre la cécité. Il est vrai que, sans dire qu’il s’agisse d’un miracle, son œil bionique en 3D a de quoi bousculer le corps médical ; il permettrait ni plus ni moins de permettre aux non-voyants de recouvrer la vue grâce à un implant technologique équivalent à la pièce de rechange d’une voiture défectueuse.

    Vers l’être humain augmenté ? « L’objet », encore en cours de test, se compose de photodiodes capables de capter la lumière pour générer un courant électrique capable de simuler les messages nerveux en direction du cerveau. Le processus, dès lors, permet de recréer les images défectueuses pour les personnes aveugles. Selon McAlpine, cet œil magique semblerait complètement autonome, et qui plus est « imprimable » grâce à la technologie 3D, en voie de démocratisation. Sans dire qu’on soit définitivement entré dans l’ère Blade Runner, cette invention est un premier pas vers la société de l’être humain augmenté, où chacun pourra bientôt s’upgrader et réparer son système.

    Pas encore pour demain, mais… Si évidemment tout cela est à prendre (doublement) avec des pincettes, l’œil de cyborg du professeur serait déjà en mesure de convertir 25% de la lumière récoltée par les capteurs en électricité ; un excellent début qui laisse espérer une commercialisation dans les prochaines décennies… Et un pas de plus vers l’interface man-machine ? McAlpine semble y croire dur comme fer. À ceux qui douteraient de ses compétences, un simple coup d’œil à son CV permet de voir que cet opticien du futur semble être tout sauf un charlatan.

    En 2010, le prestigieux magazine Time l’avait déjà classé dans les 50 inventeurs de l’année pour ses chaussures capables de générer de l’énergie (et donc de recharger les portables). Trois ans plus tard, McAlpine officialisait ses travaux sur une oreille, elle aussi bionique. Grâce à la technologie 3D, ses patients aveugles entreront peut-être prochainement dans la quatrième dimension.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.