Cet hôtel flottant dans les airs réinvente la croisière
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet hôtel flottant dans les airs réinvente la croisière
Joseph de Carme |  02.11.2018
Cet hôtel flottant dans les airs réinvente la croisière

S’il voit le jour, l’Aircruise sera le premier hôtel de luxe volant. En mesure de faire voyager une centaine de personnes, sans polluer, le pari semble un peu trop audacieux…

Hier marque du raffinement ultime, la croisière en paquebot est devenue une énième déclinaison du tourisme concentrationnaire. Du coup, pour redevenir snob, rien ne vaut une petite croisière… en l’air ! Le cabinet de design britannique Seymourpowell a imaginé un projet de palace, l’Aircruise, qui a donc la double particularité d’offrir des chambres d’un luxe total et de pouvoir se déplacer à 140 km/h à 4000 mètres de haut. Ainsi, ils réinventent le principe de croisière aérienne répandue au début du siècle dernier.

Avec ses ponts de promenade permettant de jeter un œil au-dessus de la Terre pendant le voyage, l’idée est alléchante, cela va sans dire. À l’état de pur projet, les designers ont tout de même avancé quelques métriques qui en disent long. Avec ses 260 mètres de longueur, un poids de 396 tonnes et 330 000 m3 de gaz, ça en ferait ni plus ni moins le plus gros aéronef jamais construit.

Aspect malin à première vue, le gaz embarqué serait de l’hydrogène et non de l’hélium comme c’est de coutume avec les dirigeables. Cela permettrait également de s’en servir pour produire de l’électricité, selon le désormais bien connu principe de piles à combustion. Un détail qui ne manquera pas de faire hurler les spécialistes : l’hydrogène, extrêmement inflammable, est précisément ce qui avait causé la destruction du plus grand dirigeable commercial jamais réalisé : le Hindenburg.

Affecté sur une ligne régulière Europe-États-Unis, un incendie éclata le 6 mai 1937, alors qu’il était en vol, rapidement alimenté par le dihydrogène utilisé à bord. Moins de 35 secondes plus tard, le Hindenburg s’écrasait, tuant 35 des 97 passagers. Vous voulez des vacances de snob ? Vous en connaissez maintenant les risques.

Croisière hotel luxe volant

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire