Cet homme a un projet : aller de Nice à la Corse en bateau volant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet homme a un projet : aller de Nice à la Corse en bateau volant
Robin Ecoeur |  11/03/2021 18:29
Cet homme a un projet : aller de Nice à la Corse en bateau volant

Depuis 2003, l’inventeur Stéphane Rousson travaille sur un projet de ballon dirigeable que l’on manœuvre comme un voilier. Le Français a lancé une cagnotte pour mener un dernier essai et faire en sorte que son « voilier des airs » puisse enfin prendre son envol direction la Corse.

Un bateau qui vole ? Pour se rendre sur l’île de Beauté depuis la côte d’Azur, la plupart des gens réservent un ferry. Pas Stéphane Rousson. À 52 ans, cet inventeur est en passe de réaliser un rêve qu’il a en tête depuis 2003 : s’envoler pour Calvi depuis Nice à bord d’un ballon en toile de voilier gonflé à l’hélium. Pas de moteur, pas de carburant, pas de bruit : son engin, un aérosail, ne vole qu’à la force du vent.

Pour plus de sécurité, le ballon est également relié à la mer par un câble (un peu comme on tient en laisse un chien) tandis que l’engin est à une dizaine de mètres au-dessus de la surface de l’eau. « Cette sensation dans les airs est tout simplement géniale. Ça ne bouge pas et c’est extrêmement plaisant. C’est comme naviguer sur un bateau mais sans le mal de mer », raconte le Français à Nice Matin. En ligne droite, Stéphane peut atteindre 8 nœuds, soit 14 km/h.

Dernier essai avant le grand saut. Au total, Stéphane a réalisé trois essais en 18 ans afin de tester son matériel, vérifier si ses calculs étaient bons et si son idée pouvait fonctionner. Mais la partie logistique, c’est-à-dire gonfler la voile, avoir des bateaux pour suivre son vol et s’assurer que les conditions sont idéales pour la traversée (ou pour réaliser un test), coûte cher. Par exemple, pour mener son nouvel essai lors de la semaine Affoilante de Fréjus (du 1er au 5 mai), Stéphane a lancé une cagnotte participative en ligne afin de récolter 7 000 euros. Un quatrième test qui pourrait lui permettre de trouver des sponsors et donc d’obtenir une aide financière afin de réaliser, en 2022, une vraie traversée entre Nice et Calvi. « À Fréjus, l’enjeu est la remontée au vent et de démontrer que je peux naviguer, c’est-à-dire, choisir ma direction, peu importe d’où vient le vent », explique-t-il  à Nice Matin.

En 2018, au site Culture Nautique, Stéphane disait également que 200 personnes gravitaient autour de lui pour ce projet (des bénévoles, des ingénieurs, etc.). Mais déjà à cette époque, fatalement, la question du financement se posait. Elle se pose toujours puisque Stéphane espère convaincre des entreprises ou des personnes qui souhaitent investir dans l’innovation pour qu’enfin, son voilier des airs puisse fendre le ciel.  Pour participer à la cagnotte en ligne, c’est par ici.

Crédits photos : @Stéphane Rousson

aeronautique invention mobilité propre nice

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !