Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Cet homme a investi 20 millions de dollars dans un programme qui enseigne l’empathie

    Après avoir créé la marque de barres énergétiques KIND, Daniel Lubetzky a mis sur pied la KIND Foundation. Celle-ci est à l’origine d’un curieux projet, Empatico, qui œuvre pour que les enfants apprennent à s’écouter.

    Empatico. « Je suis très franchement alarmé par ce qui se passe aux États-Unis  et mondialement  en termes de montée de l’extrémisme. Les adultes semblent incapables de s’écouter », déclarait Daniel Lubetzky à Fast Company. Cet immigré mexicain, fils d’un survivant de l’Holocauste, a trouvé comment affronter ses tracas. Il a investi par le biais de sa KIND Foundation, le 17 octobre, 20 millions de dollars dans un projet nommé de façon éloquente « Empatico ».

    Celui-ci consiste en un système d’apprentissage numérique via vidéo-conférence destiné à des écoles primaires sélectionnées. Des leçons interactives sont proposées aux enfants, qui doivent (s’ils veulent jouer le jeu) réaliser les exercices en collaboration avec les élèves d’autres établissements du pays. L’idée est d’entamer dès aujourd’hui la formation des collaborateurs compréhensifs (et empathiques, donc) de demain.

    La clé du succès est la gentillesse.

    Make America Nice Again. Depuis 2004 et la création de KIND, son entreprise de barres énergétiques  dont le nom est une fois de plus éloquent  David Lubetzky n’a pas lésiné sur la promotion de la gentillesse. Le crédo de sa marque n’est autre que : « Faites la chose la plus gentille pour votre corps, vos papilles gustatives et votre monde. » L’initiative de Lubetzky ne sort pas de nulle part. En 2016, Google publiait les résultats de son Projet Aristote lancé en 2012. Des statisticiens, chercheurs, sociologues et psychologues ont analysé des centaines d’équipes de travail pour tenter de trouver une explication concrète à la réussite de celles-ci. Leur conclusion est simple : la clé du succès est la gentillesse.

    Bien sûr, dit comme ça, ça parait un peu léger. Pourtant, le concept de gentillesse au travail tient d’un procédé plus complexe. Comme l’indiquait le New York Times, qui a relayé les résultats, tout est question de « sécurité psychologique ». Ce terme désigne cette « permission mentale » qui autorise les collaborateurs à prendre des risques tout en sachant qu’un camarade les couvre et à s’exprimer lors d’un brainstorming sans avoir peur d’être moqué.

    Just a kind of magic. C’est pourquoi, bien conscient que ce type de message était difficile à faire passer à travers une marque de snacks, David Lubetzky a créé la KIND Foundation en 2015. Et l’entrepreneur n’en est pas à son coup d’essai. Sa volonté de « développer des talents critiques, de l’intelligence émotionnelle et de l’habilité à faire preuve d’empathie » ne date pas d’hier. Dans les années 1990, il avait déjà agi dans ce secteur avec sa compagnie PeaceWorks, qui souhaitait établir des collaborations pour le moins inopinées entre deux groupes ou nations dont les relations ne cessent de se détériorer, comme les Palestiniens et Israéliens.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.