Cet homme a inventé le linge qui se plie tout seul
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet homme a inventé le linge qui se plie tout seul
Hilaire Picault |  29.06.2017
Cet homme a inventé le linge qui se plie tout seul

Même avec un sèche-linge, le calvaire de la buanderie n’est jamais terminé : que vous passiez par la corvée de repassage ou non, il faut encore tout replier ! La solution existe, elle s’appelle Laundroïd et va vous donner envie de porter à nouveau des chemises.

Mis en boule. Rien d’exubérant dans l’apparence du Laundroid : une armoire noire que l’on remplit en balançant le linge sale directement à l’intérieur. En plus d’être une machine à laver, l’invention des Japonais de Seven Dreamers se saisit des vêtements et se charge de les plier. D’abord en étudiant leur forme pour les assimiler à un modèle connu et après, c’est pliage automatique. Tout est dit. Rien que cela a fait forte impression lors de sa présentation en janvier au CES de Las Vegas.

R2D2 à la buanderie. À l’origine du projet, un chimiste nommé Shin Sakane qui, en concevant cette machine, a voulu rendre service à son épouse et à toutes les Japonaises, encore trop nombreuses à être cloisonnées dans les rôles domestiques.

Pour l’heure, le Laundroïd plie un (seul) vêtement par tranche de dix minutes. Tempérance et confiance sont de mise : le créateur affirme que grâce à sa connexion Wi-Fi et sa capacité à apprendre, la machine va devenir de plus en plus efficace et sera même capable de trier le linge en fonction de paramètres comme la taille – donc le porteur – ou la couleur.

La guerre des clones. En plus de vous faire économiser du temps, Shin travaille surtout ces jours-ci à faire chuter le prix. Déjà vendue au Japon à (respirez à fond) 14 000 euros, il pense pouvoir réduire la machine à 1800 euros, ce qui la rendrait abordable pour un hôtel ou une entreprise par exemple. Pourtant, Shin ferait bien de s’activer car, s’il ne se dépêche pas assez, notre sauveur japonais sera doublé par la droite par un inventeur israélien à qui on doit « Foldimate », un équivalent qui pourrait être mis sur le marché pour 800 euros seulement, mais qui nécessite d’accrocher chaque vêtement avec des pinces…

domestique Electroménager japon Vêtements

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire