Cet homme a fait un rêve : grimper en haut des Pyrénées pour ramasser 2 tonnes de déchets
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet homme a fait un rêve : grimper en haut des Pyrénées pour ramasser 2 tonnes de déchets
Robin Ecoeur |  25/06/2021 10:03
Cet homme a fait un rêve : grimper en haut des Pyrénées pour ramasser 2 tonnes de déchets

Dans les Pyrénées-Orientales, un homme de 52 ans, Jimmy Vial, s’est donné pour mission de ramasser les déchets en haute montagne, des lieux souvent difficiles d’accès.

Deux tonnes. Durant les premiers confinements en 2020, Jimmy a lui aussi eu l’envie d’aider, à l’instar des éboueurs, des femmes de ménages ou des caissiers, en deuxième ligne face au Covid-19. Au chômage, cet ancien moniteur de sport de 52 ans qui habite à Porta dans le département des Pyrénées-Orientales a pris des bonnes chaussures, des bâtons et s’est mis à parcourir la montagne à la recherche de débris métalliques ou de déchets abandonnés.

Pour ce fan d’ultra-trail, des courses à pieds en montagne, crapahuter n’est pas un problème. Il fait alors des allers-retours pour ramasser des bidons, des tuyaux, des frigos ou des vieux grillages qui, au-delà de polluer, peuvent aussi être des pièges pour les animaux. Jimmy a déjà ramassé plus de deux tonnes, comme le rapporte la République des Pyrénées.

https://twitter.com/afpfr/status/1407450824612061186

Un sherpa pas comme les autres. En janvier 2021, Jimmy a créé une association de protection de la nature baptisée « Rêves Ô Sommets » et depuis juin, il a une nouvelle mission de taille : récupérer bout par bout un vieux planeur motorisé qui s’est crashé dans la montagne il y a 21 ans. L’accident a eu lieu dans la vallée du Campcardos à 2 700 mètres d’altitude. Avec une scie et son courage, Jimmy grimpe sur environ 8 kilomètres avec 1 200 m de dénivelé puis redescend petit à petit les débris de cet engin afin de les recycler. L’homme de 52 ans parvient à porter 50 kilos de débris à chaque fois, et prévoit d’avoir tout récupéré d’ici quatre mois.

D’autres villages ont eu vent de son association et de son initiative, et ont appelé Jimmy pour lui indiquer d’autres endroits dans la montagne où ses services pourraient servir. Mais l’ancien prof de sport, actuellement au RSA, aimerait bien obtenir des subventions. Ça lui permettrait d’avoir une source de revenus, mais aussi d’acheter du matériel, par exemple une disqueuse, pour scier les objets trop lourds et imposants. Un minimum au vu des efforts fournis pour faire en sorte que ces paysages magnifiques le restent encore pour de nombreuses années.

Crédit photo : @AFP

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !