Cet été, apprenez à piloter un avion électrique face au Mont-Blanc
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet été, apprenez à piloter un avion électrique face au Mont-Blanc
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  23/07/2021 14:27
Cet été, apprenez à piloter un avion électrique face au Mont-Blanc

L’avion sans essence devient une réalité et vous pouvez désormais vous initier à son pilotage à Annecy, face à l’une des merveilles naturelles de France.

Voler propre. Après Finistair en Bretagne, c’est au tour de la société Avialpes, à Annecy (Haute-Savoie) de s’équiper d’un avion 100% électrique. Cette dernière s’est offert un biplace, le Velis Electro, fabriqué par la société slovène Pipistrel, le tout premier avion électrique au monde à être certifié par l’Agence de la sécurité aérienne, pour vous apprendre à voler proprement.

Un silence à prix d’or. Pour cette entreprise savoyarde proposant des cours de pilotage et des vols touristiques sur le lac d’Annecy et face au Mont Blanc, le choix du Vélis Electro est une évidence, tant le niveau sonore – de 60 décibels, soit 80% moins bruyant qu’un avion traditionnel – autorise des vols silencieux et calmes. Une manière d’apprécier un peu plus les paysages que l’on survole à une vitesse de croisière d’environ 160 km/h.

Cela dit, de nombreux inconvénients viennent noircir ce tableau idyllique. Onéreux – à 200 000 euros, l’électrique coûte 30% plus cher qu’un avion traditionnel – le Velis Electro ne peut pour l’instant effectuer que 50 minutes de vol d’affilée, avant de devoir être rechargé pendant plus d’une heure. Ce qui, in fine, réduit considérablement son utilisation à l’année, comparé à un avion à moteur thermique. Sans compter que les batteries devront être renvoyées en Slovénie – chez le fabricant – toutes les 500 heures de vol pour être reconditionnées. Une facture de 10 000 euros par batterie.

Un Mont Blanc plus vert. Si l’envie de voler plus proprement est forcément louable, Avialpes est aussi en train de se conformer à la législation. Depuis cette année, la préfecture de Haute-Savoie a interdit le survol à basse altitude d’une zone de haute montagne autour du sommet du Mont Blanc, côté français. Sauf pour les appareils à motorisation électrique. Bien que plus chère, la solution de l’avion électrique est désormais la seule pour apprendre à voler face au Mont Blanc.

Le vol d’initiation en avion électrique coûte 219 euros. Pour en savoir plus sur Avialpes et ses offres, rendez-vous sur le site www.avialpes.com

Avion électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !