Cet engin sans pilote parcourt Wuhan, la "ville Covid-19", pour livrer boissons et friandises
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet engin sans pilote parcourt Wuhan, la “ville Covid-19”, pour livrer boissons et friandises
Robin Ecoeur |  16/12/2020 21:21
Cet engin sans pilote parcourt Wuhan, la "ville Covid-19", pour livrer boissons et friandises

Dans l’un des parcs de Wuhan en Chine, une flotte de véhicules autonomes va être déployée à partir du 1er janvier 2021 : il y aura des bus, des taxis et des navettes de nettoyage. Mais aussi des distributeurs automatiques sur pattes, délivrant nourriture et boissons.

19 engins sans chauffeur. Dans un pays où tout devient autonome et robotisé, surtout depuis la crise du Covid-19, la nouvelle mode est d’avoir des véhicules ou robots sans conducteur pour presque tout et surtout, pour n’importe quoi. La preuve avec le déploiement, dans le Longlingshan Ecological Park de Wuhan, d’une flotte de 19 véhicules autonomes dédiée au bien-être des touristes et promeneurs du parc, comme l’indique le South China Morning Post. Construits et développés par trois sociétés, DeepBlue Technology (intelligence artificielle), Dongfeng Motor (constructeur) et Neolix (système de navigation autonome), ces engins serviront aux transports (navettes, taxis et bus pour visiter les lieux), au nettoyage du parc, mais aussi à la restauration avec les fameux distributeurs autonomes. Les véhicules, qui fonctionneront grâce à la 5G, ont été programmés pour circuler uniquement dans le parc, sur des trajets bien définis.

KFC et barre chocolatée. Le véhicule le plus étonnant est le distributeur automatique. La startup chinoise Neolix est derrière ce drôle d’engin, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une voiture. Le véhicule est capable de parcourir 100 km à une vitesse de 50 km/h, et le changement de batterie s’effectue en moins d’une minute. Il est programmé pour s’arrêter quand on lui fait signe, et il existe une application pour le faire venir jusqu’à vous (on peut ainsi voir sa géolocalisation, comme suivre un livreur d’une application de livraison). Le paiement se fait via l’application ou avec un smartphone.

D’ailleurs, si ces engins seront bientôt dans le parc de Wuhan, ce n’est pas la première fois qu’ils sont déployés en Chine. Les véhicules de Neolix livrent déjà des commandes KFC à Shanghai, des commandes de e-commerces ou encore des courses du supermarché dans d’autres villes du pays. Toujours selon le site d’information, rien n’a été indiqué sur les modalités et le prix des navettes par exemple. Mais l’accès au parc est quant à lui gratuit.

Le pays des véhicules autonomes. Cependant, ce n’est pas surprenant de voir ce genre d’engins sur les routes en Chine : le pays peut devenir, selon McKinsey & Company (une société de conseil), le plus gros marché pour les voitures autonomes au monde. D’ici à 2040, ces véhicules pourraient représenter 66% du volume de transport du pays. Les voitures autonomes pourraient représenter, en 2040 toujours, plus de 40% du total des ventes de véhicules neufs dans le pays. Elles seront donc bientôt partout. Et visiblement, pas uniquement pour aller d’un point A à un point B, mais aussi pour vous livrer des barres chocolatées.

Chine Mobilité électrique Mobilité urbaine Voiture autonome

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !