Cet avion électrique pourrait voler grâce... à l’air
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet avion électrique pourrait voler grâce… à l’air
Robin Ecoeur |  27/03/2020 11:12
Cet avion électrique pourrait voler grâce... à l’air

Le designer Michal Bonikowski a imaginé le Earther One, un avion qui utiliserait les vibrations créées par l'air sur les ailes et le fuselage pour générer de l’énergie. Et ainsi faire voler l’engin.

Michal Bonikowski est designer industriel basé en Pologne. Mais c’est aussi un inventeur, un innovateur et pour certains, un fou. Oui, un fou, puisqu’il imagine toutes sortes de véhicules et d’engins futuristes.

Sa dernière idée en date : le Earther One, un avion électrique autonome qui se recharge en volant et qui n’aurait donc pas besoin de batteries, à part pour le décollage et à l’atterrissage. Comment est-ce possible ? L’avion de Michal produirait de l’énergie grâce aux frictions de l’air sur les ailes et le fuselage. Ces vibrations (la flexion des ailes par exemple) permettraient, durant le vol, à l’avion de créer suffisamment d’énergie pour tenir la distance. 

Pour imaginer le Earther One, Michal s’est inspiré des recherches sur les « nanogénérateurs triboélectriques », appelés TENG dans le milieu. Il s’agit de se focaliser sur la création d’énergie à partir de frictions, c’est-à-dire l’interaction d’une action sur un matériau. Par exemple des gouttes de pluie ou de la neige qui tombent, le frottement des pneus et la marche sont des mouvements qui peuvent in fine produire de l’énergie. « L’électricité statique résulte de l’interaction d’un matériau qui capture les électrons et d’un autre qui en cède. Vous séparez les charges et créez de l’électricité à partir de rien », détaille le chimiste de l’UCLA, Richard Kaner sur le site Trust My Science.

Si les TENG fonctionnent sur des petites échelles, parfois microscopiques, l’idée de les utiliser pour faire voler un avion reste un concept complètement fou et, pour l’instant, difficilement réalisable, même si Michal écrit sur son site que « l‘efficacité énergétique de tels systèmes est déjà suffisamment importante pour être utilisée dans ce type de machine ». Que le Earther One vole un jour ou pas, il peut déjà inspirer les entreprises dans l’aéronautique à tendre vers un futur plus écologique.

Toutes les images : @Michal Bonikowski

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !