Cet Américain clone des super-arbres capables "d'avaler" la pollution
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cet Américain clone des super-arbres capables “d’avaler” la pollution
Hilaire Picault |  20.02.2019
Cet Américain clone des super-arbres capables "d'avaler" la pollution

David Milarch et son association de reforestation du Michigan ont recréé et planté des arbres d’une espèce rare, capable d’aspirer bien plus de CO2 que les autres.

Anges gardiens verts. Les sequoias qui poussent dans le parc national du Presidio de San Francisco sont uniques. Vieux de plus de 2000 ans, leur tronc peut atteindre 120 mètres de haut et une dizaine de mètres de large. Hélas, déjà menacés par l’industrie forestière avide, le dérèglement climatique est train de les faire disparaître.

Pas de chance, cette espèce serait capable d’absorber la pollution mieux que n’importe quelle autre essence. Des botanistes américains estiment que chacun de ces colosses pourrait « stocker 200 à 250 tonnes de dioxyde de carbone ». C’est pourquoi l’association Archangel Ancient Tree Archive (AATA) a opéré des prélèvements d’ADN sur les plus anciennes souches du parc pour cloner ces arbres magiques.

https://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--dPZtE5wv--/c_fill,fl_progressive,g_center,h_900,q_80,w_1600/18urwoc4ski2bjpg.jpg

Hello Dolly. Cofondateur de l’AATA, David Milarch a préféré cette solution plutôt que de trouver des graines. Il craint que le climat ait altéré génétiquement les sequoias les plus récents ou que certains arbres ne présentent pas les facultés de leurs ancêtres. Ainsi, il s’assure d’obtenir le plein potentiel de dépollution dont la planète a besoin.

http://mediad.publicbroadcasting.net/p/michigan/files/styles/x_large/public/201404/7_Earth_Day_0.jpg

Avec cette méthode, l’AATA aurait obtenu 11 000 jeunes pousses et commencé à les replanter. Début février, les Archangels ont bouclé la boucle en mettant en terre 75 sequoias au milieu du Presidio. D’autres ont été plantés ou le seront sous peu en Allemagne, Grande-Bretagne, Canada, Nouvelle-Zélande et Australie.

Slider_04

Planter ne suffit plus. Cet hiver, le chercheur à l’école polytechnique de Zurich Thomas Crowther a présenté une étude indiquant que la Terre avait besoin de 1200 milliards d’arbres de plus pour supporter les émissions mondiales de CO2. Sauf que toutes les essences et forêts ne se valent pas et ne supportent pas de la même façon d’être des « puits de carbone ». Il faut donc continuer d’enrayer les émissions carbonées et planter plus, mais en choisissant sagement les essences. L’initiative des Archangels tombe donc à pic (de pollution ?).

http://darkhorsenews.com/wp-content/uploads/2016/06/maxresdefault-55.jpg

Clonage CO2 Forêt planter des arbres

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire