C’est voté : les voitures autonomes seront bridées à 60 km/h dès 2021
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
C’est voté : les voitures autonomes seront bridées à 60 km/h dès 2021
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  01.07.2020
C’est voté : les voitures autonomes seront bridées à 60 km/h dès 2021

Une nouvelle réglementation internationale vient d’être adoptée pour « fliquer » ces voitures intelligentes : limite de vitesse, boite noire, déconnexion du web au volant…

Tous robots. Ce sont plus de 50 pays de l’UNECE (la commission économique et sociale de l’ONU) qui ont cosigné cette réglementation, dont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas mais aussi le Canada et le Japon. Le but : harmoniser ces voitures robots à l’échelle mondiale pour garantir plus de sécurité et accélérer leur déploiement. Sauf que ces règles ne se limitent pas aux voitures sans-chauffeur (autonomie de niveau 4 et 5) de demain, mais concernent aussi les systèmes d’aide à la conduite d’aujourd’hui.

https://twitter.com/UNECE/status/1276420674995847168

Moins vite, moins souvent. La réglementation encadre les systèmes automatiques qui prennent le contrôle du volant, par exemple les systèmes de correction de trajectoire (« automated lane keeping system ») ou les célèbres « autopilotes » des Tesla qui savent déjà doubler sur autoroute. Ces systèmes devront désormais respecter de nouvelles normes : ils ne pourront plus être activés sur des voies partagées avec des cyclistes et des piétons (pas en ville donc) et sur les routes ne séparant pas physiquement les deux sens de circulation. Surtout, les robots-chauffeurs devront se limiter à une vitesse maximum de 60 km/h.

Ces règles excluent donc de passer le volant en ville et sur nombre de routes nationales pour ne conserver que les voies rapides où les voitures autonomes rouleront… à 60 km/h.

I can see youuu. Forcément, pour assurer la sécurité, la réglementation votée instaure aussi une surveillance accrue. Les voitures autonomes ne prendront le contrôle que si plusieurs conditions sont respectées : le chauffeur devra bien être assis à son fauteuil avec sa ceinture attachée. Elles devront vérifier en permanence la capacité de l’automobiliste à reprendre le contrôle en cas d’urgence en surveillant ses yeux (fermés, clignements réguliers…) et coupant les instruments de loisirs (visio en cours, tablette diffusant un streaming) à tout moment si nécessaire. De plus, toutes ces infos seront stockées dans des boites noires que les constructeurs vont devoir intégrer sur leurs véhicules rapidement puisque le texte entrera en vigueur en 2021.

Soyons contents, la voiture autonome trouve donc enfin un cadre clair pour exister sur nos routes. Contraignant ? Oui mais ceci dit, l’aviation a plutôt bien prospéré avec un tel règlement.

Voiture autonome voiture intelligente

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !