" layout="nodisplay"> C'est voté : les petits vols intérieurs seront bientôt interdits en France
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / C’est voté : les petits vols intérieurs seront bientôt interdits en France
C’est voté : les petits vols intérieurs seront bientôt interdits en France
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  06/12/2022 07:15
C'est voté : les petits vols intérieurs seront bientôt interdits en France

L’Europe a voté et les vols pouvant être remplacés par un trajet en train de moins de 2h30 devront être supprimés.

Officiel. Le sujet était sur la table du gouvernement depuis la loi Climat de 2021 ; il devrait rapidement revenir à l’ordre du jour puisque la Commission européenne a validé le texte interdisant les vols intérieurs les plus courts.

Dans le détail, la mesure cible les « services réguliers » sur « toutes les liaisons aériennes à l’intérieur du territoire français dont le trajet est également assuré sur le réseau ferré national sans correspondance et par plusieurs liaisons quotidiennes d’une durée inférieure à 2 heures 30 ».

Trou d’air. Pour le moment, les vols de correspondance ne sont pas prohibés, mais Bruxelles prévoit de réétudier le texte et la situation dans trois ans. Bien que raboté (le projet proposé par la Convention citoyenne en 2020 fixait la limite à 4 heures de train), cette loi a conduit l’Union des Aéroports Français (UAF) a déposer une plainte en septembre, craignant une concurrence déloyale.

Prenant de l’avance, Air France a déjà supprimé des liaisons entre Paris et Bordeaux, Lyon, et Nantes. La Convention citoyenne ciblait 12 lignes aériennes ; la loi validée devrait en supprimer effectivement 5.

Qu’est-ce que cela change pour vous ? Comme prévu, la disparition des vols intérieurs va entrainer un report sur les lignes grandes vitesses, mais pas seulement. La hausse des tarifs de SNCF liée à la crise énergétique et la réduction du nombre de trains par manque d’électricité empêcheront le report modal. On devrait donc voir la voiture remplacer une part des liaisons en avion, ne serait-ce que pour rejoindre les gares TGV. Avec un surcoût notable, puisqu’il faudra ajouter un parking ou un VTC/taxi au prix du billet de train.

Une autre part des vols interdits disparaîtra simplement : comme l’avaient déjà provoqué l’inflation et les mesures anti-covid aux dernières vacances, les voyageurs abandonneront. Seul le verdissement du secteur aérien (biocarburant, hydrogène…) pourrait renverser cette tendance lors de la relecture du texte, dans trois ans.

african american businessman calling taxi in airport

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !