C'est voté : le freinage d'urgence autonome sera obligatoire en 2020
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
C’est voté : le freinage d’urgence autonome sera obligatoire en 2020
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18.02.2019
C'est voté : le freinage d'urgence autonome sera obligatoire en 2020

Cette assistance intelligente devrait sauver 1000 vies par an. C’est aussi un premier pas vers la réglementation des voitures autonomes.

C’est voté : depuis le 12 février une cinquantaine de pays a signé un accord pour ajouter le freinage d’urgence autonome à la liste des assistances électroniques devant être installées sur un véhicule pour avoir le droit de circuler et être vendu. Selon différents organismes de sécurité indépendants, cette technologie nommée « AEBS » permet une réduction de 38% des collisions arrières, aussi bien sur route qu’en ville.

Ce système fonctionne en alarmant le conducteur lorsqu’il détecte par caméra le rapprochement avec un obstacle, que celui-ci soit un piéton ou un autre véhicule. Dans le cas où le chauffeur ne déclenche pas les freins immédiatement, l’AEBS peut opérer une réduction de vitesse de 30 km/h.

L’Union européenne fait partie des cosignataires de l’accord et envisage d’obliger le montage de ces assistances sur tous les nouveaux véhicules dès 2020, comme c’est déjà le cas pour les camions depuis 2015. Puis ce seront toutes les voitures neuves qui devront intégrer l’AEBS. Les rapporteurs estiment pouvoir ainsi éviter un millier d’accidents mortels chaque année en Europe. L’UE devra encore voter pour adopter ce règlement en juin prochain.

https://www.mazda.lu/assets/master/Mazda3_IPM/Fastback/Performance/features/28/1/03.4_PERFORMANCE_Feature_LHD_Hatchabck_632x340px.jpg

Le groupe de travail de l’ONU sur les véhicules automatisés, ayant apporté ce projet de réglementation, aimerait généraliser à l’échelle mondiale ces systèmes. Cela sécuriserait les routes et éviterait les accidents qui créent autant de morts et blessés que de bouchons et endommagent les infrastructures. Autre avantage de cette avancée, en multipliant les intelligences et assistances aux conducteurs, on rend le trafic toujours plus prévisible. Ce qui facilitera les calculs des voitures autonomes et leur intégration légale.

assistance à la conduite frein securite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire