C'est qui la nouvelle star des centres-villes ? C'est ce tricycle électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
C’est qui la nouvelle star des centres-villes ? C’est ce tricycle électrique
Robin Ecoeur |  17/06/2020 19:58
C'est qui la nouvelle star des centres-villes ? C'est ce tricycle électrique

Le vélo-cargo ONO, capable de transporter 220 kilos de marchandises dans des conteneurs amovibles, peut se conduire sans permis.

OH YES ONO. Les défis de demain sont intimement liés à la planète. La question se pose de comment continuer à faire vivre l’économie de manière plus écologique. Pour les livraisons sur les derniers kilomètres, ONO, une startup basée à Berlin, a une solution : un vélo-cargo électrique (ou e-cargo) sans permis muni d’un système de conteneurs amovibles. En effet, l’engin, baptisé lui aussi ONO, est équipé d’une rampe de chargement pour faciliter l’installation et le déchargement des conteneurs. Les batteries sont amovibles, ce qui permet de ne jamais « tomber en panne » quand le niveau devient faible.

Le véhicule, qui entre dans la catégorie « vélo », possède deux moteurs, roule à 25 km/h et peut transporter jusqu’à 220 kg. Le conducteur, dans une cabine, est donc protégé du vent et des intempéries. Avec deux batteries, l’autonomie est de 80 km.

Repenser la livraison en ville. Pour la startup, l’e-cargo permet d’éviter aux camions de circuler dans les villes afin de décongestionner les routes et de réduire la pollution. Dans l’idée, ONO veut créer des micro-entrepôts dans les centres-villes pour stocker les marchandises. Les livreurs iraient s’approvisionner ici au lieu de se rendre dans de grands entrepôts en périphérie. Un choix judicieux puisqu’à terme, seuls des véhicules comme celui-ci auront le droit de circuler. La raison ? Les engins thermiques sont petit à petit bannis des centres-villes (2024 pour Paris, 2030 pour Berlin, etc.). L’entreprise mise aussi sur le « boom » du e-commerce pour convaincre les entreprises de la nécessité d’avoir un ONO dans le garage.

Berlin d’abord. En 2019, ONO a testé son véhicule en partenariat avec des sociétés comme Hermès ou Liefery. Elle compte désormais conquérir d’autres entreprises, notamment celles spécialisées dans la livraison. La startup ne vend pas ses véhicules : elle les loue aux entreprises via un forfait par mois tout compris (assurance, entretien, hotline, etc.). Les engins seront disponibles à partir de cet été et uniquement à Berlin dans un premier temps. Avant d’envahir les autres villes européennes ?

Plus d’infos par ici. 

Mobilité électrique Mobilité urbaine

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !