C’est prouvé : faire du cheval est plus dangereux que de conduire une moto
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
C’est prouvé : faire du cheval est plus dangereux que de conduire une moto
Servan Le Janne |  04/11/2021 16:41
C’est prouvé : faire du cheval est plus dangereux que de conduire une moto

Pas la peine de monter sur vos grands chevaux, c'est scientifique : il y a plus de chances de finir à l'hôpital après un tour de manège qu'en sortant votre tonnerre mécanique.

Qui veut voyager loin se méfie de sa monture. Dans une étude publiée mi-octobre, des médecins de l’université du Texas rappellent combien monter à cheval est dangereux. Superman en est témoin. En 1995, Christopher Reeve a été éjecté de sa selle et est passé par-dessus une barrière lors d’un concours d’équitation. Malgré son casque, l’acteur qui incarnait Clark Kent est mal retombé et a passé le restant de ses jours en fauteuil roulant, avant de définitivement quitter la piste en 2004.

Si les chercheurs texans mentionnent cette tragédie, elle n’est pas intégrée à leurs calculs. Afin de mesurer la dangerosité des destriers, les analystes ont plongé dans une base de données baptisée National Trauma Data Bank pour compter le nombre d’accidents dans lesquels des chevaux étaient impliqués entre 2007 et 2016. Cela leur a permis de dénombrer 45 671 occurrences sur cette période et de conclure que « le risque d’être admis à l’hôpital pour une blessure équestre est plus grand que [celui causé par] le football, la course automobile et le ski. »

DÉFIS EXTÊME ! MOTO VS COWBOY - IbraTV - YouTube

3,5 fois plus de risques de blessures à cheval qu’à moto. L’article ne précise pas la différence entre les périls encourus pour chacune de ces pratiques. Il renvoie néanmoins vers des études antérieures dont les résultats sont à l’avenant. Selon des données collectées dans la province canadienne de Colombie-Britannique entre 1991 et 1996, la moyenne des blessures en montant un cheval est de 0,49 toutes les 1 000 heures, contre 0,14 toutes les 1 000 heures de pilotage d’une moto.

Peut être une image de cheval, moto et plein air

Des chevaux sous le capot. Car voilà, le cheval est un animal qui peut peser jusqu’à 500 kilos, courir à 65 km/h et sauter jusqu’à 3 mètres au-dessus du sol, sans compter qu’il change de direction en moins d’une seconde. Il n’est donc pas complètement exclu que ses embardées entraînent une chute et, partant, un impact particulièrement violent. « Le motard a un partenaire beaucoup plus prévisible », observe l’auteure de l’étude, Janet Sorli.

Seulement, les Français sont plus nombreux sur les routes que dans les écuries. Il y a eu 577 décès en deux-roues à moteur en 2020, à en croire la Sécurité routière, tandis que Santé publique France comptait 64 victimes de l’équitation pour la saison 2017-2018. La moto est donc plus sûre que le cheval, mais elle est aussi globalement plus meurtrière.

insolite Sécurité routière

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !