Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    C’est officiel, les livraisons par drone arrivent en Europe dès 2019

    C’est Google qui ouvre le bal et ça commence au printemps en Finlande.

    Ils arrivent. Remontons le fil. Depuis six ans, les ingénieurs d’Alphabet (société mère de Google) préparent d’un côté les drones les plus efficients pour trimbaler de petits colis et de l’autre les logiciels pour les rendre autonomes et capables de tenir au mieux une tournée de coursier. En 2017, le projet a testé leurs drones-livreurs là où on l’attendait le moins : en Australie.

    Le but n’était pas de photographier les kangourous en vue plongeante, mais d’éviter aux campagnards de devoir prendre la route pendant 45 minutes pour trouver une pharmacie, des boissons, un snack. Les 18 mois de tests ont été un succès et voici que le service de livraison autonome prend son envol sous le nom de « Wing ». Première escale : Helsinki, dès le printemps 2019.

    Plus rapide, plus économe, moins polluant. Si l’Australie a permis de confirmer la viabilité technique des drones comme du service, la Finlande permettra de démontrer que le service peut fonctionner sous toutes les latitudes et météo. « D’après ce que nous savons du temps hivernal en Finlande, nous sommes persuadés que si nos drones parviennent à faire leurs livraisons ici, ils pourront les faire partout. »

    Ciel, mon livreur ! En haut, le drone de Wing fait 1 mètre d’envergure pour 5 kilos. De quoi transporter des paquets d’1,5 kilos max sur 20 km (aller-retour). En bas, une appli digne de celle d’Uber ou de Deliveroo pour commander et planifier la réception. Car, oui, il vous faudra être présent quand le drone viendra se stabiliser au-dessus de votre maison et dérouler le fil au bout duquel est pendu votre colis.

    Pour ceux qui en doutaient encore, le bilan carbone de 18 mois de livraison aérienne et autonome représente 22 fois moins de CO2 que des livreurs classiques.

    On ne sait pas encore ce qui sera livré. Alphabet a demandé aux Finlandais de répondre à un sondage pour le déterminer ainsi que délimiter la zone où l’on aurait le plus besoin de Wing. Car le service ne compte pas se limiter à la banlieue d’Helsinki mais devrait élargir sa zone de chalandise au fur et à mesure du programme. Gardez les yeux en l’air et dites-nous quand un drone passera la frontière.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.