Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    C’est confirmé : les voitures radars privées ne servent à rien

    L’expérimentation lancée en Normandie semble définitivement tourner au fiasco : la privatisation de ce système de verbalisation couterait trop cher, les voitures ne flasheraient pas assez et la mesure ne devrait pas être étendue au reste de la France. Les gilets jaunes applaudissent.

    Des bras, mais pas de chocolat. C’était une tendance, c’est désormais une réalité : en février dernier, les résultats du test des voitures radars pilotées par des chauffeurs privés montraient que seulement 2000 PV avaient été dressés. Quatre mois plus tard, le préfet de la Manche confirme que ce sont en moyenne 10 infractions par jour qui sont réalisées par lesdits chauffeurs. Le hic, c’est que dans le même temps, les excès de vitesse dans le département ont augmenté de 50%.

    Résultat de recherche d'images pour ""voitures radars privées""

    Déni du réel. Testé depuis un an, le dispositif qui devait révolutionner la verbalisation en libérant les agents du service public (la police, en somme) semble donc peu à peu s’enfoncer dans une impasse ; et les “chances” de le voir débouler dans toutes les régions sont désormais proches du zéro absolu. Enfin, pas pour tout le monde. Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, il n’y a pas de problème. « C’est un système qui requiert beaucoup de précautions parce qu’on fait de la procédure pénale et il s’agit, quand quelqu’un reçoit une contravention prise par ce système, que l’on soit sûr à 100% que cette contravention est valable« , a-t-il déclaré à France Info. Et si ces voitures-radars flashent moins que les voitures de gendarmes, c’est selon lui pour une raison simple : « Elles sont toujours dans la circulation et jamais à l’arrêt. »

    Résultat de recherche d'images pour ""voitures radars privées""

    Une solution à 120 000 € par an pour chaque voiture. Visiblement, ces explications ne semblent pas suffire, ni au grand public (qui sans surprise les déteste depuis le premier jour) ni pour les autorités locales. Et encore moins pour l’association 40 millions d’automobilistes : “C’est une excellente nouvelle, a rapidement déclaré Pierre Chasseray de l’association. Peut-être que l’on va pouvoir mettre fin à cette mesure qui était d’une stupidité sans nom. Confier la sécurité routière à des sociétés privées, on aura tout vu ! C’est vraiment la preuve que l’on cherchait avant tout à faire de l’argent plutôt que de la sécurité. » Dit comme ça, cela ressemble à un épitaphe pour les radars privés embarqués. Le coup de grâce ? Leur coût : environ 120 000 € par an pour chaque véhicule. De quoi relativiser le peu de PV dressés, pas suffisants pour rentabiliser le coût total de l’opération.

    Pas de bol pour celles et ceux qui comptaient devenir chauffeurs pour arrondir leurs fins de mois, il faudra trouver un autre boulot pour gagner 1400 € par mois.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.