C'est confirmé : Paris testera les taxis volants en 2024
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
C’est confirmé : Paris testera les taxis volants en 2024
Hilaire Picault |  25.02.2019
C'est confirmé : Paris testera les taxis volants en 2024

Un adjoint de la Mairie l’a annoncé et les aéroports de Paris réfléchissent à leurs futurs vertiports.

Si d’Airbus à Uber, plusieurs constructeurs affirment que leurs robots-taxis sont prêts à voler, c’est bien côté réglementation et intégration civile qu’il y a encore du travail. Car à l’heure actuelle, pour des raisons de sécurité, il est tout simplement interdit de survoler la capitale à basse altitude. Pourtant cela pourrait changer très vite.

En effet, l’adjoint chargé de l’urbanisme, Jean-Louis Missika annonçait aux Echos que Paris serait « très favorable à une expérimentation de navette aérienne de six à huit passagers entre l’héliport d’Issy-les-Moulineaux et l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle d’ici aux Jeux Olympiques de 2024 ».

Acheminer les athlètes jusqu’aux sites des JO servira de test mais le Grand Paris voit plus loin. Le premier objectif présenté par l’adjoint à la maire est de désengorger une part des transports péri-urbains, afin de vider le périphérique, le réseau routier secondaire et les RER. À terme, l’expérimentation pourra être étendue à d’autres liaisons, telles Roissy-Orly ou Roissy-La Défense, très demandées par les milieux d’affaires.

Mais avec ces navettes aériennes, Paris cherche aussi à réduire sa pollution. « Le bruit devra être extrêmement limité, la motorisation 100 % électrique pour réduire la pollution, et non pas hybride », réclamait J.-L. Missika. Une solution pour limiter les nuisances, qui n’est pas au goût de tout le monde.

Aéroports De Paris, qui gère 11 aérodromes en Île-de-France et des héliports, avait préparé le terrain pour un aéronef hybride (thermique/électrique) avec la startup française Ascendance Flight Technologies. Or, comme le résume son PDG, Sébastien Couturier : « Les vertiports ne seront pas les mêmes pour des véhicules hybrides ou électriques. » Paris serait-elle ici en train de pencher pour la solution d’UberAir, réfléchirait-elle à installer des vertiports sur les immeubles plutôt que d’utiliser ses héliports ? Comme pour les JO, la compétition est lancée.

 

Image associée

Aéroport Paris taxi volant

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire