Ces deux architectes ont tout plaqué pour partir en Arctique avec leur chien
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ces deux architectes ont tout plaqué pour partir en Arctique avec leur chien
Vincent Pons |  07/05/2020 23:13
Ces deux architectes ont tout plaqué pour partir en Arctique avec leur chien

En réhabilitant un canot de sauvetage en bateau autonome en énergie, ces deux aventuriers veulent prouver qu’il est possible de rester « écolo », même sous des températures extrêmes.

Dans cette histoire, ce n’est pas la mer qui prend l’homme, mais le génie qui prend la mer. Guylee Simmonds et David Schabel, deux architectes britanniques, ont décidé un beau jour d’arrêter de travailler pour les autres et de bosser pour leur rêve : atteindre l’Arctique avec leur propre navire. En février 2018, ils achètent pour 8000 euros aux enchères un ancien canot de sauvetage et se consacrent pendant un an à son aménagement en agréable loft flottant. Mai 2019, la peinture jaune sèche enfin et sonne le grand départ vers l’inconnu.

Depuis, partis de Newhaven dans le sud de l’Angleterre, ils ont parcouru plus de huit pays et 5000 kilomètres jusqu’à Tromsø en Norvège, plus grande ville de l’Arctique. Un exploit effectué grâce à la robustesse et l’insubmersibilité de leur vaisseau.

Gentrificaboat. Construit en Norvège en 1997, ce petit rafiot a servi comme bateau de sauvetage pour un ferry écossais pendant des années. Initialement prévu pour accueillir 100 personnes, l’embarcation a permis à Guylee et David de rendre les 10 mètres de long habitables pour deux en installant une cuisine, un espace repas et deux lits superposés. Afin d’assurer une alimentation électrique, le moteur au pétrole a laissé sa place à une alimentation en panneaux solaires permettant de propulser le bateau. Les jours de beau temps sont aussi bénéfiques pour recharger les batteries de l’équipage car un deck a été aménagé pour qu’ils puissent savourer une bière… avec leur chien. 

L’amour animal. Rien ne serait possible sans leur fidèle mousse, leur chien Shackleton. Tout au long de l’aventure, celui-ci profite des escales pour aller renifler et faire de longues balades. Sa principale mission sur le bateau consiste à apporter un brin de bonheur à l’équipage en cas de coup dur. Une tache essentielle car depuis septembre dernier, ils sont bloqués à Tromsø par l’hiver. Et depuis mars par la crise du COVID-19. Une vraie vie de chien… 

Pour en savoir plus, toutes les photos et vidéos de leur voyage sont sur le site de l’expédition.

bateau electrique DIY voyage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !