Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Sur certaines autoroutes françaises, ce sont les moutons qui tondent l’herbe

    En conduisant sur l’A6, l’A46 ou l’A466, il n’est pas rare d’apercevoir sur le bord de la route des moutons en train de brouter l’herbe. C’est normal : ils sont « employés » par la société Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR ) pour entretenir certains espaces verts.

    Ils ne coûtent pas cher. Il n’y a pas que les robots qui vous remplaceront dans votre travail : les moutons et les chèvres s’y mettent. Depuis 2014, la société Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) « emploie » ces animaux à quatre pattes pour s’occuper des mauvaises herbes. Ça s’appelle L’éco-pâturage, et ce qu’il y a de bien, c’est que c’est totalement naturel et que les animaux peuvent se rendre dans « des zones compliquées d’accès ou dans des zones non prioritaires et protégées de la circulation », peut-on lire sur le site de l’APRR. Petite précision qui a son importance : ce sont des moutons d’Ouessant, petits, travailleurs, discrets et paisibles. Comme vous.

    Biodiversité. « L’éco-pâturage possède de nombreux avantages. Plus économique, il est également plus efficace car la tonte continue, contrairement à la coupe mécanique, limite la repousse de l’herbe. Les animaux contribuent par ailleurs à la fertilisation naturelle du sol. L’absence de désherbant chimique préserve enfin la biodiversité », continue la société. Et si jamais l’idée vous plaît, sachez qu’il est possible de louer un mouton pour vous aider à tondre la pelouse chez vous. 

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.