" layout="nodisplay"> Ce train à vapeur fonctionne grâce aux résidus d’olives
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / Ce train à vapeur fonctionne grâce aux résidus d’olives
Ce train à vapeur fonctionne grâce aux résidus d’olives
Antoine Gillet |  17/11/2022 16:03
Ce train à vapeur fonctionne grâce aux résidus d’olives

Utilisés habituellement pour la fabrication de savon de Marseille ou comme substitut au bois de chauffage, ces rebuts de la production d’huile d’olive sont désormais employés comme carburant d’un train touristique des Alpes-de-Haute-Provence.

La vie du rail. Dans le sud de la France, le Train des Pignes assure des voyages du comté de Nice à la Haute-Provence depuis près d’un siècle. Utilisé aujourd’hui pour des trajets touristiques, des passionnés embarquent dans ses wagons pour découvrir le pays des oliviers et de charmants villages perchés dans les montagnes. Et pour la première fois, cette locomotive a expérimenté cette année un autre combustible que le charbon pour alimenter sa machine à vapeur : le grignon d’olives. 

Déchets magiques. Composé de peaux, de résidus de pulpe et de fragments des noyaux, le grignon d’olives est un résidu issu de l’extraction de l’huile du fruit. Lorsqu’il est brûlé, il émet suffisamment d’énergie calorifique pour entraîner la locomotive sur la ligne de montagne. Ainsi, la machine de 60 tonnes et de 750 chevaux peut être alimentée avec un mélange composé de 50 % de charbon et de 50 % de grignon d’olives; 800 kilos de combustible sont nécessaires en moyenne pour assurer l’aller-retour de 40 kilomètres de la ligne entre les villes de Puget-Théniers et d’Annot. Si le grignon d’olives brûle vite et demande beaucoup d’efforts aux cheminots bénévoles, il produit une fumée beaucoup moins noire que le charbon.

De l’autre côté de la Méditerranée. Malheureusement, si le Sud de la France est connu pour sa production d’olives, les grignons qui servent à alimenter ce train sont importés de Tunisie. À terme, l’objectif de la petite compagnie ferroviaire est de créer une filière locale pour se fournir en carburant grâce à un partenariat avec les moulins du coin. Sur l’année, les 90 trajets nécessitent environ 72 tonnes de grignons. Si nous ne produisons plus de charbon et que nous n’avons pas de pétrole, au moins des oliviers, on en a !

Le Train des Pignes rouvrira sa ligne au printemps 2023 après quelques rénovations.
Crédit photo Une : Facebook Train des Pignes à Vapeur.

insolite Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !