Ce taxi volant sans ailes peut foncer à 230 km/h
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce taxi volant sans ailes peut foncer à 230 km/h
Robin Ecoeur |  23/09/2021 17:13
Ce taxi volant sans ailes peut foncer à 230 km/h

La société Urban Aeronautics basée en Israël vient de sécuriser 10 millions de dollars pour développer le « CityHawk », une voiture volante à hydrogène capable d’embarquer jusqu’à 6 passagers.

Le faucon des villes. C’est une réalité : l’électrique prend largement le pas sur l’hydrogène. Mais ceci n’empêche pas certaines entreprises du secteur de l’automobile d’imaginer de nouveaux modèles basés sur cette énergie qui, quand elle est produite par électrolyse grâce aux énergies renouvelables, est un vrai carburant écologique (un véhicule qui roule à l’hydrogène ne rejette que de l’eau).

L’hydrogène est le choix d’Urban Aeronautics pour sa première voiture volante. Enfin, pour son premier avion à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) baptisé « CityHawk » (le faucon des villes). La bête au design futuriste, longue de 8 mètres, fonctionne grâce à un système de rotors. Ces derniers, incrustés à l’avant et à l’arrière de l’appareil, sont annoncés comme « novateurs ». Ils permettraient à l’engin d’être stable à tout moment, même dans des conditions climatiques difficiles. Un système de navigation autonome serait même capable de détecter les lignes électriques et les bâtiments. Nous voilà rassurés.

« CityHawk » a été conçu pour la ville. L’engin pourrait servir de taxi volant mais aussi d’appareil destiné aux urgences médicales. Pour le moment, et même si aucun prototype n’a encore été construit par la firme, Urban Aeronautics annonce une vitesse maximale de 234 km/h et 150 kilomètres d’autonomie.

Ce n’est cependant pas la première fois que la startup israélienne débarque avec un nouveau design pour son « CityHawk ». Déjà en 2018 puis en 2020, des annonces avaient été faites, avec des premiers décollages prévus pour 2022. Visiblement, Urban Aeronautics est encore loin de prendre le départ puisqu’elle aurait encore besoin de 90 millions de dollars pour mener à bien son projet. Si entre temps, la conception semble avoir été repensée, et que l’appareil ressemble enfin à quelque chose de concret, le « CityHawk » ne fendra pas les airs d’ici peu ( l’entreprise a tout de même effectué des premiers essais concluants, voir la vidéo ci-dessus). Peut-être qu’en 2050, ce faucon des villes sera l’un des moyens de déplacement pour éviter les embouteillages. Ou pour vous sauver la vie.

Plus d’infos par ici // Crédits Photos : Urban Aeronautics

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !