Ce ballon à hydrogène transporte 10 fois plus de marchandises qu'un avion cargo
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Ce ballon à hydrogène transporte 10 fois plus de marchandises qu’un avion cargo
Ce ballon à hydrogène transporte 10 fois plus de marchandises qu’un avion cargo
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  21/12/2021 10:10
Ce ballon à hydrogène transporte 10 fois plus de marchandises qu'un avion cargo

Plus vert que l’avion ou le cargo (et bien moins cher que le premier), le dirigeable H2 Clipper pourrait se tailler la part du lion dans le transport de marchandises.

Costaud volant. Vous l’aurez sans doute remarqué, le monde moderne commence timidement à se (re)tourner vers un moyen de locomotion que l’on croyait disparu : le dirigeable. Plus lent que l’avion, il est en revanche (beaucoup) plus propre et peut s’avérer un allié redoutable pour le transport de marchandises. C’est, d’ailleurs, exactement le créneau dans lequel veut s’insérer la startup californienne H2 Clipper avec ses dirigeables à l’hydrogène. Costauds des airs, ces derniers sont capables de transporter une charge de marchandises huit à dix fois supérieure à celle de n’importe quel avion-cargo, sur plus de 9600 kilomètres. Et ce, pour un quart du prix (selon la startup).

Force tranquille. Concrètement, avec ses 282 km/h affichés, le dirigeable de H2 Clipper est plus rapide qu’un cargo mais il n’a pas la célérité d’un avion. En revanche, cette force tranquille écrase l’avion lorsqu’il s’agit de charges de transit : 150 000 kilos à répartir sur 7530 mètres cubes d’espace de chargement.

Bientôt le retour des dirigeables à hydrogène ?

Fonctionnant à l’hydrogène, l’appareil de H2 Clipper sera entièrement électrique et doté d’une pile à combustible. Une solution on ne peut plus verte pour relier deux points distants de presque 10 000 kilomètres sur un même plein. Qui plus est, certains visuels font apparaître des revêtements en cellules photovoltaïques, ce qui pourrait encore allonger son autonomie. Niveau prix, H2 Clipper estime sa tonne-mille entre 0,177 et 0,247 dollars (0,16 euros et 0,22) pour des distances comprises entre 1 000 et 6 000 milles (entre 1600 et 9600 kilomètres). Selon l’entreprise, cela représente un quart du prix du transport aérien actuel.

On se dirige vers le dirigeable. Loin d’être le seul fantasme de dirigeable dans le paysage actuel de la mobilité, l’appareil de H2 Clipper pourrait coudoyer dans le futur des projets fous tels que le Hybrid Air Vehicles reconnaissable à sa forme de fesses ou le EOS Avalon pensé pour la police. Aussi, bonne preuve du potentiel de l’engin, le fondateur de Google en développe un de son côté. Cela dit, avant que ces projets ne décollent, il faudra surmonter un obstacle de taille : l’utilisation de l’hydrogène pour des dirigeables est interdite en Europe ainsi qu’aux États-Unis, suite à de trop nombreux problèmes. On imagine qu’avec les besoins grandissants pour une mobilité plus propre, la législation dans le domaine pourrait évoluer.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !