Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Casser sa routine au réveil permettrait de gagner 3 heures par jour

    Vous rentrez tous les jours crevé après neuf heures de boulot et sans avoir terminé votre to-do-list ? Il est temps de changer de méthode. Et ça va être simple : commencez par re-régler votre réveil sur… six heures. Et quitter le bureau à midi.

    Zéro distraction. Vous avez remarqué que vos meilleures idées arrivent après le boulot ? Sous la douche, en voiture ou au club de gym… Normal, votre cerveau fonctionne comme ça. Autant vous caler sur lui, car il ne fera pas l’effort de vous attendre. Le constat des neuroscientifiques est que, quand vous travaillez, votre cerveau est concentré sur une tâche et comment la finir vite. Il veut s’en débarrasser et ça tombe bien, vous aussi ! Ce n’est qu’après coup qu’il est « ouvert », disposé à recevoir et recouper des infos. Conclusion, pour être efficace il vous faut rester concentré le plus sérieusement sur une tâche et ne relâcher qu’après.

    Et – attention, c’est là que ça se corse – si l’on en croit le psychologue Ron Friedman, les heures les plus propices sont les trois premières de votre journée…

    Au saut du lit. Au lever, votre cortex préfrontal est reposé et disposé. Même si vous avez l’impression de pédaler dans la semoule, les études prouvent que lui turbine. Il vous reste à tout caler autour de ce moment précis. Arrêtez donc le fitness au réveil et le classement des e-mails en arrivant au bureau, vous avez mieux à faire. Et pas besoin de préciser que Facebook n’entre dans aucune case d’exception…

    Votre mission est de faire le plus vite les tâches les plus difficiles de votre journée, et le plus tôt possible.

    Au besoin, prenez le temps la veille de les lister, voire quelques minutes pour les organiser avant d’attaquer. À l’image de la musculation, vous devez être capable de donner le maximum en un minimum de temps pour relâcher efficacement ensuite, plutôt que de vous ménager pour tenir longtemps. Prévoyez aussi une pause à mi-parcours pour grignoter au besoin, en privilégiant les aliments protéinés plutôt que les sucres rapides. Une règle aussi valable pour votre petit-déjeuner si l’on se fie au livre La semaine de 4 heures de Tim Ferriss.

    Allez, bon aprem’, à demain ! Au bout de cinq heures, vous devriez pouvoir vous ouvrir aux autres et prévoir la suite de votre journée, voire celle de demain. À midi vous partez en laissant vos collègues sur place et attaquez votre deuxième vie. La bonne.
    Enfin, quand vous n’êtes plus « au travail », ne travaillez pas. Du tout. Ni échanges de mails, ni coups de fil, ni petites recherches. Votre cerveau déconnecte et récupère comme un muscle après l’effort (vous n’iriez pas faire des pompes en sortant du squash, hein ?). Par contre, vous pouvez faire des étirements : le temps off est idéal pour le développement personnel et pour vous cajoler afin de maintenir votre motivation globale. Oh, et vous devriez aussi caler toute votre vie privée dans ce temps-là. Famille, couple, loisirs… La vie, quoi.

    « Les pays les plus productifs sont ceux qui travaillent le moins. »

    C’est tôt ? Okay, vous craignez d’être déphasé, pourtant tous les voyageurs survivent au jetlag. En plus, le traitement de ce petit malaise est super sympa : ça s’appelle « la sieste ». Vraiment, ce n’est plus honteux en entreprise depuis des plombes et ça vous garantit un regain d’énergie pour la suite. Si vous doutez encore, constatez que les pays les plus productifs sont ceux qui travaillent le moins ! Au Luxembourg, un travailleur moyen fait des semaines de cinq jours, à raison de six heures par jour. Et il gagne (et produit) plus que vous (désolé).

    Évidemment, comme vous allez fêter ça ce soir, rien ne sert de vous réveiller à six du mat’ pour poser les bases de votre prochaine startup hein, ça peut attendre demain…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.