Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Captain Boomer, le collectif qui alerte l’opinion grâce à des œuvres d’art écolos

    L’image a fait le tour des réseaux sociaux : une baleine échouée en plein Paris attirait voilà quelques jours les curieux, persuadés d’avoir affaire à un véritable mammifère marin. Sauf que c’était pour de faux. Objectif : interpeller le public grâce à des sculptures plus vraies que nature.

    C’est assez. Tous les ans ou presque, les faits divers le montrent (hélas) : on ne compte plus le nombre de dauphins ou de baleines qui s’échouent un peu partout sur la planète, pour de « mystérieuses » raisons, à des endroits à priori incongrus. On dit « mystérieuses », mais en réalité les dérèglements climatiques et réchauffements des océans sont l’une des raisons qui expliquent ces tristes clichés qu’on aperçoit tous, un peu dépités. Et c’est ainsi que la semaine dernière, les Parisiens ont pu découvrir une baleine échouée sur les quais de Seine.

    Canul’Art. La baleine, longue de vingt mètres, sentait l’eau salée et laissait tomber quelques gouttes de sang ; il n’en fallut pas plus aux passants pour tomber dans le panneau et encore une fois se lamenter sur le triste sort réservé aux animaux marins. C’était précisément le but recherché par le collectif derrière cette supercherie.

    Car l’animal, dont tout le monde a imaginé qu’il était mort de fatigue après avoir remonté les canaux, était faux. Il est vrai que la ressemblance est frappante, mais il s’agissait en fait d’une œuvre créée par Captain Boomer, un collectif qui n’en est pas à son premier coup d’essai…

    Anvers du décor. Issu d’Anvers, le collectif aime expérimenter les limites (minces) entre réalité et fiction. La sculpture hyper réaliste déposée sur les quais de Seine est la dernière d’une longue série, puisque la fake baleine est déjà passée par plusieurs villes d’Europe, de Londres à Valence en passant par Ostende et même… Rennes. Depuis dix ans, le collectif sème le doute et à chaque fois, c’est la même réaction partout : de l’étonnement, de la tristesse et une prise de conscience sur l’état de la planète. « Cette baleine échouée est une gigantesque métaphore de la perturbation de notre système écologique, témoigne le collectif. Les gens estiment [à raison] que le rapport à la nature est perturbé. Le jeu entre fiction et réalité renforce ce sentiment de perturbation. »

    À la manière des messages de la sécurité routière, c’est une façon d’accrocher l’œil du spectateur pour le sensibiliser à la fragilité de l’environnement. Comme on dit, le poids des mots, le choc des photos…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.