Canicule : Milan va planter 3 millions d’arbres pour refroidir son centre-ville
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Canicule : Milan va planter 3 millions d’arbres pour refroidir son centre-ville
Hilaire Picault |  23.07.2019
Canicule : Milan va planter 3 millions d’arbres pour refroidir son centre-ville

Verdir la ville n’est pas qu’une question esthétique, c’est aussi un enjeu climatique. D’ici 2030, la mairie italienne compte faire tomber la température avec 2,5 arbres par habitants. Un exemple à suivre dans les métropoles françaises ?

Milan est mondialement connue pour ses industries, ses clubs de foot et pour accueillir la bourse italienne. Pourtant, depuis un an et demi, elle s’active a devenir la ville la plus verte du pays. Comme le résume le maire Giuseppe Sala, qui travaille avec le cabinet de conseil de Michael Bloomberg, « la ville a investi dans les transports en commun pour réduire le nombre de voitures et améliorer les systèmes de chauffage ». Résultat, 40% d’automobilistes en moins remplacés par des bus électriques. Mais le plus beau reste à venir puisque Milan va accompagner son effort par la plantation de 3 millions d’arbres d’ici 2030.

https://www.sustainable-bus.com/wp-content/uploads/2019/07/Urbino_12_electric_4-e1562673046494.jpg

Planter là où on a besoin d’ombre. En temps normal, la municipalité met en terre quelque 15 000 arbrisseaux, dans des parcs ou des cours privées. Cette fois, ils seront plantés en ville, sur la voirie et près des places. Les bienfaits annoncés sont légions. Sala dit vouloir à la fois améliorer la qualité de l’air, limiter le CO2, créer de nouveaux espaces agréables pour se retrouver et – surtout – refroidir la température dans les zones les plus chaudes.

La mairie a donc fait réaliser une cartographie satellite des niveaux thermique de ses quartiers. Puis elle a conçu un plan stratégique de plantation visant à ajouter de l’ombre et de l’humidité dans l’espace public et agir directement sur les zones d’air pollué.

Avec 1,3 million d’habitants, chaque Milanais aura deux arbres et demi, rien que pour lui.

Paye ton arbre. Côté plantation, les agents des espaces verts seront mis à contribution mais la ville ne sera pas la seule à mettre la main au portefeuille. Les donateurs et entrepreneurs se verront proposer un deal : « Ils paient une taxe à la ville et nous pourrons leur demander de régler en cash ou en plantant des arbres. »

À ceux qui l’accusent de green washing, Giuseppe Sala rappelle que « c’est une campagne de bon sens ». Après tout, Milan a déjà ouvert le quartier à empreinte neutre de Porta Romana et dressé des forêts verticales dans les grattes-ciel de Bosco Verticale.

https://images.fastcompany.net/image/upload/w_937,ar_16:9,c_fill,g_auto,f_auto,q_auto,fl_lossy/wp-cms/uploads/2019/06/p-1-90357257-hereand8217s-why-the-mayor-of-milan-is-planting-three-million-trees-in-his-city.jpg

Forêt urbaine Milan

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire