Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Caminando, l’école participative où les élèves font tout le boulot

    Dans la Drôme, une école primaire met les enfants en prise avec le réel pour un enseignement plus concret. L’occasion de se rapprocher de la nature et des tâches domestiques grâce à une classe… vraiment verte.

    Depuis 2013, l’école privée Caminando, près de Die, propose à sa vingtaine d’élèves de primaire une autre façon d’apprendre : classe unique et multi-âges, vie au contact de la nature et vivre ensemble. Entretien avec Muriel Fifils, fondatrice et directrice de l’école.

    Caminando

    Quelle est l’origine de ce projet ?

    Quand mes enfants sont entrés à l’école primaire, j’ai eu l’impression que rien n’avait changé depuis l’époque où j’y étais moi-même, qu’elle n’avait pas avancé. Je me suis rendu compte qu’en France, s’il est admis que les enfants ne grandissent pas en même temps, ou n’apprennent pas à marcher au même âge, il y a un couperet : à l’âge de six ans, on doit savoir lire et écrire. Cette norme m’a posé une interrogation : moi même j’avais adoré l’école primaire mais est-ce normal que, pour certains, ce soit un véritable enfer ? Je me suis donc intéressée aux pédagogies différentes, comment donner envie aux enfants d’apprendre.


    Du coup, quelles sont les différences concrètes avec les autres écoles ?

    Nous sommes ancrés sur un territoire, la place de la nature est au centre de notre enseignement. D’une manière générale, notre réflexion tourne autour de trois axes : comment être bien soi-même, comment être bien avec les autres, et comment renforcer son lien à la nature. C’est une pédagogie coopérative, car les enfants sont amenés à réfléchir avec nous.

    « Nous cultivons un jardin, et ce n’est pas qu’un accessoire : les légumes sont là pour notre consommation. »

    Quels types d’activités mettez-vous en place pour cela ?

    Nous avons des activités qui sont particulièrement appréciées des enfants : ce sont celles de gouvernances partagées. Nous avons un « Conseil de vivre ensemble » hebdomadaire, où nous répartissons les responsabilités : l’intendance, l’affichage, la surveillance de la nature. À travers tout cela, nous enseignons les matières académiques, pour rendre les enfants acteurs de leur école. Apprendre à parler en publique ou à gérer un stock nécessite de connaître le français ou les mathématiques. Et même si les adultes participent à ce conseil, ce sont les enfants eux-même qui en sont les animateurs, secrétaires, gardien du temps… D’une façon plus générale, les enfants aiment tout ce qui leur donne un choix. Quelle période étudier en histoire, par exemple, ou à quelles questions répondre.

    Quelle est la philosophie de votre école, le message que vous aimeriez faire passer ?

    Aujourd’hui, un enfant de six ans peut trouver une information sur Google. Il faut donc enseigner autrement : un savoir être, vivre de façon plus large, plus globale. Comme le dit Edgar Morin, il faut enseigner à vivre plus qu’enseigner des matières académiques.

    Pour en savoir plus : www.ecolenaturesavoirs.com/caminando/

    Caminando copyright Philippe BRULOIS

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.