Ivre ? Cet éthylotest vous appelle un chauffeur
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ivre ? Cet éthylotest vous appelle un chauffeur
Mehdi Karam |  07.08.2018
Ivre ? Cet éthylotest vous appelle un chauffeur

Pas de raison que, parce que vous êtes saoul, les autres trinquent. Dans ce cas, le moindre coup de main est bon à prendre, y compris lorsqu’il provient d’un éthylotest intelligent.

Ivre virgule. Le Good Angel est bien nommé. Cet éthylotest compact fonctionne de manière classique : le chauffeur souffle dans la fente prévue à cet effet et attend son résultat. S’il est saoul, la jauge le lui indiquera, en lui montrant clairement qu’il se trouve à un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g par litre, comme le stipule la réglementation française. Mais Good Angel ne s’arrête pas là. Il a des arguments pour vous faire dessaouler.

Take me drunk, I’m home. L’appli va en effet mettre un bon coup de pression au chauffeur en situation d’ébriété, lui rappelant platement les sanctions qu’il encourt s’il prend le volant. Elle propose ensuite deux solutions : appeler un ami, plutôt classique, ou un taxi, qui viendra récupérer le chauffeur inapte. Pour en bénéficier, c’est simple : il suffit de souscrire à un abonnement coûtant 6 euros par mois. Celui-ci comprend une course de maximum 50 kilomètres, peu importe où, peu importe quand.

Un objet providentiel, au regard des statistiques françaises. En janvier, les chiffres dévoilés par le ministère de l’Intérieur faisaient clairement flipper : un tiers des accidents mortels de la route sont provoqués par l’alcool, soit 1009 en 2016. Ça aussi, ça devrait vous remettre les pieds sur terre.

 

Alcool Sécurité routière

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire