Bonne nouvelle pour les Parisiens : les transports bientôt gratuits pour les moins de 11 ans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Bonne nouvelle pour les Parisiens : les transports bientôt gratuits pour les moins de 11 ans
Hilaire Picault |  11.01.2019
Bonne nouvelle pour les Parisiens : les transports bientôt gratuits pour les moins de 11 ans

La mesure entrera en application en septembre. D’autres avantages toucheront aussi les collégiens, lycéens et les personnes à mobilité réduite.

Bouger sans payer. Depuis la rentrée 2017, la gratuité des transports était devenue l’obsession d’Anne Hidalgo, passant même devant son combat anti-voiture. Le rapport demandé pour passer métro et bus à 0 euros n’ont pas comblé ses espérances (la mesure serait trop coûteuse pour la collectivité) mais cela n’arrête pas la mairesse de Paris.

Elle vient donc d’annoncer la mise en application de plusieurs aides et c’est vraiment comme un deuxième Noël tant la liste des cadeaux est longue. La plus notable étant d’étendre la gratuité dont bénéficie les tout petits (moins de 4 ans) aux écoliers jusqu’à 11 ans en leur offrant le Pass Navigo dès la prochaine rentrée.

Jeunesse en roue libre. En tout, 23 mesures sont consignées par les maires-adjoints délégués aux Transports dans un rapport qui veut être « un Big Bang de la tarification des transports dans le Grand Paris » et « accélérer la transition énergétique ». Parmi elles, la mairie a décidé d’en mettre quatre en application à compter de septembre.

  • En plus de la gratuité pour les moins de 11 ans, la ville remboursera pour moitié les abonnements des collégiens et lycéens inscrits dans la capitale.
  • Les possesseurs d’un Pass Navigo ou Imagin’R se verront offrir un abonnement Vélib.
  • Enfin, les Parisiens en situation de handicap et âgés de moins de 20 ans pourront également réclamer leur Navigo gratis. Si cela leur ouvre les portes des bus, restera à trouver un accès au métro accessible…

Résultat de recherche d'images pour "handicap ratp"

Et ça continue encore et encore. Ces avantages, notamment pour la jeunesse, devraient aider à vider la ville de ses voitures sans ajouter ni parking ni bus. Estimées à un coût de 5 millions d’euros pour 2019 (puis à 15 millions pour les années à venir), les mesures seront partiellement financées par les revenus de la publicité sur le mobilier urbain.

Loin de se satisfaire de cette première salve, Anne Hidalgo réclame désormais que la région prolonge son action en remboursant les abonnements des personnes qui touchent moins d’1,5 fois le SMIC. La balle est dans le camp de Valérie Pécresse.

Crédit photo : BFMTV

Gratuit Paris Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire