Bonne nouvelle : on peut recharger nos batteries 5 fois plus vite, pour le même prix
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Bonne nouvelle : on peut recharger nos batteries 5 fois plus vite, pour le même prix
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  27.02.2018
Bonne nouvelle : on peut recharger nos batteries 5 fois plus vite, pour le même prix

Finis les problèmes d’autonomie avec les véhicules électriques : les batteries au lithium qui équipent nos vélos, scooters et autres voitures électriques pourraient en fait encaisser une recharge cinq fois plus rapide, sans risque de surchauffe.

Il y a cinq fois plus, je vous le laisse ? C’est souvent le problème avancé par ceux qui hésitent à passer le cap de l’électrique : l’autonomie, pas toujours très grande. Et malheureusement, que ce soit pour le scooter, la voiture ou le vélo, une fois les engins déchargés, tout ne se règle pas en deux temps trois mouvements avec un passage à la pompe. Il faut généralement immobiliser son scooter, sa voiture ou son hoverboard plusieurs heures avant de pouvoir s’en resservir, à moins d’avoir un super-chargeur à disposition. Malheureusement, ces stations sont encore trop rares. Or, bonne nouvelle, il semblerait que les constructeurs se soient montrés un peu frileux sur les capacités réelles de leurs batteries.

En effet, des scientifiques du centre de recherche automobile international de l’université de Warwick, en Angleterre, ont créé une sonde capable de mesurer la température interne des batteries au lithium-ion tandis qu’elles chargent. Quelle n’a pas été leur surprise en découvrant qu’il était en fait possible de les pousser bien plus que ce les constructeurs permettent aujourd’hui. Dans le cas de certaines batteries, il est carrément possible de les recharger cinq fois plus rapidement, sans causer le moindre dommage.

Il y a toutefois un petit hic, comme le précise Tazdin Amietszajew qui a conduit les recherches : « La recharge rapide induit un sacrifice au niveau de la durée de vie. » Ceci étant dit, la solution n’est pas compliquée. Une fois ces petites sondes de contrôle installées, il suffirait finalement de mettre en place un système permettant de choisir la vitesse de recharge, selon les besoins, comme le note le chercheur : « Les utilisateurs seront ravis de pouvoir recharger plus rapidement lors d’un court voyage puis de revenir à une charge normale la majorité du temps. » Bref, voilà un frein supplémentaire qui vient de sauter sans avoir recours aux bidouillages les plus farfelus. On va finir par ne plus avoir d’excuses pour ne pas passer au tout électrique.

Batterie électrique Recharge

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire