Boîtes noires et limiteur de vitesse seront-ils bientôt obligatoires dans les véhicules neufs ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Boîtes noires et limiteur de vitesse seront-ils bientôt obligatoires dans les véhicules neufs ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  04.03.2019
Boîtes noires et limiteur de vitesse seront-ils bientôt obligatoires dans les véhicules neufs ?

Bruxelles se montre favorable à l’équipement de boîtes noires dans les automobiles dès 2022. La polémique sur le respect de la vie privée, elle, enfle déjà.

Toujours plus de sécurité. À l’origine, un chiffre : 25 300 morts sur les routes de l’Union européenne en 2017. Il n’en fallait pas moins pour qu’un comité parlementaire annonce un nouvel arsenal destiné à renforcer les mesures de sécurité routière. Dans le détail, celui-ci préconise 19 systèmes de sécurité parmi lesquels le freinage d’urgence automatique, la détection d’endormissement, l’assistance de maintien dans la voie, une « boîte noire » en cas d’accident et un limitateur automatique de vitesse.

Pour les constructeurs automobiles, l’homologation d’un véhicule dépourvu de ces équipements serait refusée. Les boîtes noires devant enregistrer des données « avant, pendant et après » un accident ; notamment la vitesse et l’activation des aides à la conduite. Le limitateur, quant à lui, se baserait sur les données du GPS pour détecter la vitesse autorisée afin d’éviter tout dépassement par le conducteur. La présence d’une boîte noire — à l’image de ce qui se fait dans l’aviation —, suscite d’ores et déjà la controverse.

Tous fliqués ? À raison, puisque l’on touche non seulement à la confidentialité des données, mais aussi au respect de la protection de la vie privée. Assistera-t-on à une intrusion supplémentaire des États dans le quotidien des citoyens ? Ces précieuses data feront-elles le miel des compagnies d’assurance ?

La Ligue des conducteurs a lancé une pétition dénonçant « un contrôle permanent des conducteurs, et une explosion des PV et des retraits de points absolument incontrôlable » pointant aussi que « cette surveillance massifiée à l’échelle de l’Europe entière constitue surtout une grave violation de la liberté de circuler des citoyens européens ». Après moult lectures et autres tractations, ce projet de loi sera voté entre le 11 et le 14 mars devant le Parlement européen à Strasbourg.

 

 

 

boite noire Europe Sécurité routière

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire