Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Bill Gates et les 19 milliardaires fantastiques à la rescousse du climat

    Augmentation des gaz à effet de serre, déclarations anti-écolo du nouveau président américain… Sale temps pour le climat. Heureusement les milliardaires de la tech ont décidé de se la jouer super-héros pour inverser la tendance.

    Malgré l’explosion des quantités de méthane dans l’atmosphère (« la faute au bétail » selon Robert Jackson, chercheur à l’Université de Stanford), la fonte du permafrost (cette couche du sol perpétuellement gelée) et la montée en puissance des climato-sceptiques (pouce : reprenez votre souffle), tout n’est pas aussi noir qu’un bout de charbon pour la planète.

    En novembre 2015, Bill Gates s’était beaucoup agité à Paris lors de la COP21. Il espérait, suite à la ratification du traité, que « les USA et d’autres pays prolongeraient leur mission sur la voie de l’innovation ». On aurait pu croire à une simple promesse sans lendemain, mais Bill a finalement tenu parole. Mi-décembre 2016, après avoir passé deux jours à huis clos dans l’hôtel Four Seasons de Seattle, l’ancien patron de Microsoft annonçait, avec le lancement de « Breakthrough Energy Ventures », un fonds d’innovation pour la recherche énergétique et la réduction des émissions.

    La ligue des gentlemen extraordinaires. Bill Gates, qui conserve d’ailleurs la première place du classement des hommes les plus riches en 2016, n’est pas là pour plaisanter. Cette fois, il s’est allié aux tauliers mondiaux de la tech’ pour monter la dream team d’entrepreneurs la plus impressionnante qu’on puisse imaginer : son compatriote Jeff Bezos (Amazon), l’Anglais Richard Branson (Virgin), le Chinois Jack Ma (Alibaba) ou encore le Français Xavier Niel (Free). Avec ses vingt partenaires (170 milliards de dollars à eux tous), Gates entend développer différents prototypes pour produire des énergies propres, les stocker à coûts faibles et même capturer les gaz à effets de serre dans l’atmosphère, en partenariat avec des universités et makers venus du monde entier.

    Le milliard, le milliard… La naissance de ce fonds est un signe fort. Les investisseurs spécialistes du capital-risque rechignent traditionnellement à investir dans les projets écolos : les rendements sont longs alors que la norme est au fast cash. Bill résume dans un article du Quartz : « Les gens pensent qu’on peut investir 50 millions, attendre deux ans et décupler la mise. Dans le monde de l’énergie, ce n’est pas vrai du tout. » Pour assurer ses arrières et surtout ceux des générations futures, ce fonds d’investissement écologique aura donc une durée de vie de vingt ans. Et comme un cadeau de bienvenue, il pourra compter sur un premier milliard de dollars offert par Gates, qui s’est récemment entretenu avec Donald Trump, sans pour autant révéler la teneur exacte de la discussion. Ont-ils évoqué les bugs de Windows 10 ou négocié un sauvetage global de la planète ? Dans ce monde, tout est possible.

    Plus d’infos : b-t.energy

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.