Bienvenue au musée de sculptures sous-marines !
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Bienvenue au musée de sculptures sous-marines !
Redac Détours |  13.01.2016
Bienvenue au musée de sculptures sous-marines !

Pour votre prochaine sortie dominicale au musée, il vous faudra sûrement emporter avec vous des palmes et une bouteille d’oxygène

Pour votre prochaine sortie dominicale au musée, il vous faudra sûrement emporter avec vous des palmes et une bouteille d’oxygène… Après deux ans de travail acharné, le photographe, artiste et plongeur anglais Jason deCaires Taylor vient de terminer son œuvre magistrale : le Musea Atlantica, qui déploie ses 300 sculptures sous-marines, au beau milieu des Îles Canaries.

Le choix d’installer ses productions sous l’eau depuis une décennie dans les mers et océans du monde entier n’est pas un hasard ni une simple manière de se démarquer. Les œuvres, résistantes pour tenir plusieurs siècles dans cet environnement sauf catastrophe majeure, « vont être basées autour d’une sorte de jardin botanique sous-marin », explique Taylor.

L’artiste compte bien demander à la nature océanique de se charger de compléter son travail, qu’il qualifie « d’hybride ». Le jardin botanique va faire prospérer une faune et une flore qui se feront une joie de coloniser et donner une seconde peau aux sculptures. La croissance des coraux « défigure les statues » en un temps record, témoigne le créateur, dont les précédentes productions dans les Caraïbes ont subi une transformation radicale qui vaut le coup d’œil.

Taylor compte sur le climat plus clément de l’Atlantique du côté du Cap-Vert pour répliquer plus lentement le formidable patrimoine en faune et flore de l’archipel au large du Sénégal. Soutenu par le gouvernement espagnol, le plongeur aux cent métiers a pris soin de choisir un lieu relativement vide, dont l’écosystème ne risque pas de souffrir de l’arrivée de ces visiteurs. Il a même évité d’utiliser toute forme de métal, contrairement à beaucoup de techniques de sculpture, pour éviter la pollution de l’environnement.

La forte fréquentation des musées de Taylor a déjà des répercussions positives : de nombreux plongeurs délaissent les principaux spots touristiques de plongée pour aller finalement admirer les statues sous-marines. De quoi laisser respirer les coraux des sites habituels, menacés de destruction.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire