Bien vu : des sacs à dos à LED pour protéger les cyclistes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Bien vu : des sacs à dos à LED pour protéger les cyclistes
Amélie Drouet |  15.02.2019
Bien vu : des sacs à dos à LED pour protéger les cyclistes

Se mettre un panneau lumineux dans le dos pour s’assurer plus de visibilité, ça saute aux yeux comme solution.

Être vu. On le sait, les cyclistes sont parmi les plus vulnérables sur la route. Parmi les 160 tués à vélo chaque année, trois quarts le sont après avoir été percutés par un véhicule à moteur, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Pour rendre les cyclistes plus visibles aux autres usagers, les Anglais d’Eelo ont eu l’idée de leur mettre un panneau de signalisation sur le dos.

En plus de prendre les couleurs d’un gilet réfléchissant – par ailleurs obligatoire hors agglo et dans les zones peu éclairées – le sac à dos Cyglo permet aussi d’afficher quatre signaux différents (gauche, droite, danger et cycliste) en gardant les mains sur le guidon, grâce à une mini télécommande. Tout ça dans moins de 365 grammes et avec une autonomie de 20 heures.

Un sac GPS. Bonne nouvelle, les Français aussi ont plus d’un tour dans leur sac. La startup Galanck a développé Galuchon, un sac à dos connecté entièrement made in France. Il suffit d’entrer une adresse dans l’application dédiée et de se laisser guider par les vibrations des bretelles, qui s’illuminent automatiquement pour indiquer le changement de direction. En dehors du mode GPS, ces “clignotants” sont activés par une pression manuelle, mais les lumières de frein restent automatisées grâce à un accéléromètre intégré. Le système est alimenté par une batterie externe et étanche, placée dans l’une des poches (idéal pour recharger son smartphone en cours de route).

https://cdn.shopify.com/s/files/1/0066/3653/5926/articles/galanck-38_0-min_2048x.progressive.jpg?v=1549634568

La sécurité a bon dos. Ces innovations tombent à point puisque, dans son “plan vélo”, le gouvernement a annoncé vouloir porter à 9% la part du vélo dans les déplacements quotidiens d’ici 2024 (contre 3% aujourd’hui). Avec elle, la mortalité des cyclistes (5% de la mortalité routière) risque d’augmenter. Moins accessible que son homologue anglais (170 euros pour le modèle de base, contre 70 euros pour le Cyglo), le Galuchon reste donc une innovation bienvenue si l’on veut remplir les pistes cyclables sans pour autant augmenter la part des cyclistes dans la mortalité routière.

 

Sac Sécurité routière vélo

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire