Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ivres, ils inventent une batterie de smartphone grâce à la… bière

    Aux États-Unis, des universitaires se servent des eaux usées issues du brassage de la bière pour fabriquer des électrodes de batteries lithium-ion. Plus besoin de téléphoner avec modération…

    Jeter la première bière. Blanche ou brune, le brassage nécessite de l’eau. Beaucoup. Une eau qui ne sert plus à rien une fois le divin breuvage mis en baril, car sa haute teneur en sucre la rend impropre à la consommation. Au lieu de la déverser dans les égouts, un groupe de chercheurs de l’université du Colorado a eu la bonne idée de s’en servir pour cultiver un champignon, le Neurospora Crassa, parfaitement à l’aise dans ce type de milieux riches en sucre. En le chauffant par pyrolyse jusqu’à 800°C, ils le transforment en carbone, qui est la brique de base pour fabriquer des électrodes de batteries lithium-ion, celles que l’on trouve dans tous nos appareils nomades et même dans nos voitures électriques.

    Vous avez un nouveau brassage. Neurospora Crassa limite ainsi la pollution liée au rejet des eaux usées et il introduit de l’éco-responsabilité dans nos smartphones. On tient peut-être là le moyen le plus efficace et naturel pour produire des batteries électriques sans abîmer la planète. Et d’une façon très économique ! Quand on dit que la bière a des vertus insoupçonnées, c’est plus vrai que jamais.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.