Avec la Covid-19, les Français sont devenus des dangers publics en trottinette
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Avec la Covid-19, les Français sont devenus des dangers publics en trottinette
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  07/04/2021 10:14
Avec la Covid-19, les Français sont devenus des dangers publics en trottinette

Ce serait presque drôle s’ils ne roulaient pas en étant ivres ou n’envoyaient pas aussi des SMS en même temps...

Peur sur la ville. Par peur du virus, les Français ont déserté les transports en commun au profit de la voiture, du vélo ou de la trottinette. Si les premiers roulent de mieux en mieux selon le baromètre annuel AXA Prévention, les derniers ont un comportement lamentable qui les met en danger. Et on ne parle plus de simplement rouler sur les trottoirs.

Voyez plutôt : 49 % reconnaissent conduire après avoir bu plus de deux verres d’alcool, et plus de 4 sur 10 ont déjà pris leur trottinette en ayant fumé un joint. Trouble aggravant, leur smartphone est de plus en plus vissé à la main, pour passer un coup de fil en même temps (78%) qu’ils roulent, envoyer des SMS (72%) ou carrément consulter le réseaux sociaux (65%). Trois délits qui sont en hausse de 20 points par rapport à 2020. Car oui, ce sont des délits.

Depuis la loi LOM, les engins de mobilité électrique légers (dits EDPM) sont réglementés : ils sont par exemple interdits sur les trottoirs, même si 8 conducteurs sur 10 reconnaissent les emprunter… Interrogés à ce sujet par le sondage d’AXA, 25 % d’entre eux ne savent même pas qu’il existe une telle loi.

Un triste comportement négligeant les autres usagers de la route, tout particulièrement les automobilistes qui risquent de les envoyer à l’hôpital mais aussi les passants qui n’ont aucune protection face à un véhicule arrivant à 25 km/h. Selon le président d’Axa Prévention, cette conduite dangereuse est liée « au sentiment que la trottinette est un jouet augmenté » et non un véhicule à part entière. Ajoutons sans doute le ras-le-bol d’une période difficile qui joue sur nos humeurs autant que nos comportements, puisque tous ces délits sont en hausse depuis un an. À croire qu’être enfermé rend plus difficile le vivre ensemble…

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !