Avec ce petit boîtier, n'importe quel vélo électrique peut foncer à 50 km/h
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Avec ce petit boîtier, n’importe quel vélo électrique peut foncer à 50 km/h
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  14/09/2021 15:52
Avec ce petit boîtier, n'importe quel vélo électrique peut foncer à 50 km/h

L'entreprise néozélandaise Speedi a mis au point un objet tout bête pour débrider les vélos électriques et les convertir en cyclomoteur capable de rouler deux fois plus vite. Mais attention, spoiler : c'est à la fois illégal et... légal.

Slow & furious. Vous le savez (ou peut-être pas) mais pour circuler sur la voie publique en étant considéré comme un vélo, un appareil à assistance électrique doit être homologué en répondant à certain critères. Notamment celui de la vitesse, l’assistance ne pouvant légalement fonctionner au-delà de 25 km/h. Une contrainte frustrant certains utilisateurs et à laquelle vient répondre Speedi, petit dispositif conçu par l’entreprise néo-zélandaise NLS components, et capable d’augmenter de 50% la vitesse d’un VAE.

Va donc chez Speedi. Pour brider leur vitesse, de nombreux vélos électriques sont dotés de capteurs magnétiques la mesurant, généralement installés sur la roue arrière. Lorsque le vélo électrique atteint la vitesse maximale pré-programmée – ici 25 km/h – le moteur se coupe et les cyclistes ne peuvent augmenter leur vitesse qu’à la force des guiboles. C’est ici que Speedi intervient. En faisant tourner plus lentement le capteur de la roue arrière, ce petit disque permet d’augmenter d’environ 50 % la limite de vitesse.

Un système simple qui ne nécessite pas de savoir bricoler ou de modifier son vélo et, qui plus est, compatible avec la plupart des grandes marques.

Débridage interdit. Cela étant dit, vous vous en doutez, utiliser dans l’espace public un VAE débridé de la sorte est illégal ; la transformation le fait basculer dans la catégorie des cyclomoteurs. Il n’est du coup plus homologué et n’est plus assuré. Le vélo devient alors uniquement utilisable sur des voies privées (en tant que vélo). En revanche, il peut être homologué (sous certaines conditions) et assuré en tant que cyclomoteur. Il devrait alors être immatriculé. Cela peut donc être une solution pour quiconque possède un VAE jugé trop lent. Une fois l’engin converti en cyclomoteur, vous pourrez dès lors foncer cheveux au vent (sous un casque, obligatoire) mais hors des pistes cyclables.

Les disques Speedi sont en vente sur le site de la marque au prix de 160 dollars néo-zélandais, soit environ 99 euros.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !