Aux USA, il existe des drive "spécial enterrement" pour dire adieu à distance
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Aux USA, il existe des drive “spécial enterrement” pour dire adieu à distance
Robin Ecoeur |  06.04.2020
Aux USA, il existe des drive "spécial enterrement" pour dire adieu à distance

Dire au revoir à une personne décédée à travers une fenêtre sans sortir de sa voiture, ça existe depuis plusieurs années aux États-Unis. Et avec le COVID-19, cette pratique intitulée « Drive-Thru Funerals » se développe un peu partout.

Aux États-Unis, on peut quasiment tout faire sans sortir de son véhicule. De nombreux commerces (pharmacies, banques, cinémas, etc.) offrent des services de « drive ». Les pompes funèbres aussi.

Depuis plusieurs années, les « Drive-Thru Funerals » permettent à de nombreuses personnes de faire leurs adieux depuis leur véhicule. Ils fonctionnent comme n’importe quel drive, sauf que derrière le plexiglas, c’est un cercueil, souvent ouvert, qui est disposé. Le dispositif est simple et ne ressemble en aucun cas à une cérémonie : il s’agit d’un court moment pour se recueillir et dire au revoir. Certains mettent une musique de fond et offrent la possibilité de signer un registre ou de laisser une carte.

Un argument contre le virus. Les directeurs de pompes funèbres expliquent offrir une solution pratique pour les personnes âgées ou handicapées, qui peuvent se faire conduire à ces drive facilement. Ceux qui se sentent mal à l’aise avec les enterrements peuvent ainsi avoir un moment en privé avec le défunt, idem pour ceux qui ne souhaitent pas participer à la cérémonie (peu importe la raison). Mais ce système est aussi un moyen, pour les personnes malades et contagieuses, d’éviter qu’elles n’infectent d’autres personnes. Durant la crise du COVID-19, cet argument résonne plus que jamais.

Si ces drive existaient déjà dans certaines villes, comme Atlanta, Memphis ou encore Chicago, ils sont en train de fleurir un peu partout dans le pays comme à Albany dans l’État de Géorgie ou encore à Bowling Green dans le Kentucky. Comme les États-Unis ont décidé de limiter le nombre d’individus pouvant assister à un enterrement à 10 personnes, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à démarrer ce nouveau service. Un moyen pour la famille (très) proche d’être présente et aux autres d’avoir la possibilité, malgré les restrictions, de venir dire adieu.

« Comment voulez-vous empêcher les embrassades ? »En France, comme dans les autres pays, les pompes funèbres s’adaptent en réduisant le nombre de personnes ainsi que le temps des cérémonies, à l’église ou au cimetière. En Espagne par exemple, des personnes filment avec leurs téléphones pour permettre aux absents d’assister aux enterrements. Mais plusieurs problématiques sont encore difficiles à gérer, comme le rapatriement des défunts dans un autre pays. « Et comment voulez-vous empêcher les embrassades ? », se demande Thierry Jacquot, responsable d’une entreprise de pompes funèbres à Valdahon en Fanche-Comté sur France 3. La pandémie modifie vraiment les habitudes du rite funéraire.

covid-19 Drive Enterrement

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire