Aux USA, il existe un concours d’élégance réservé aux voitures
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Aux USA, il existe un concours d’élégance réservé aux voitures
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  23.03.2018
Aux USA, il existe un concours d’élégance réservé aux voitures

Chaque année depuis 1995, le concours d'élégance d'Amelia Island célèbre les plus belles caisses du monde. Et le critère de choix n’est pas le bling, mais la classe.

Cela fait 23 ans que les amateurs de belles voitures déambulent juste avant le printemps sur cette île au large de la Floride, entre des rutilants tacots, des bombes design des années 1970 et de quelques voiture de course vintage. Avec plus de 300 exposants, forcément, on trouve la crème de la crème et il y en a pour tous les goûts. On vous présente nos cinq préférées ainsi que les deux gagnantes du concours.

La gagnante du trophée d’Élégance. Cette Duesenberg J/SJ de 1929 a remporté le prix ultime. Survivante du pire krach économique du XXe siècle, cette magnifique décapotable appartient à un banquier – ça ne s’invente pas : Harry Yeaggy est d’ailleurs un homme de goût, connu pour posséder une des plus belles collections de voitures d’Amérique. On y compte notamment l’Aston Martin DB5 1964 de James Bond qu’on a tous vue à l’écran dans Goldfinger et Casino Royale.

La gagnante du trophée Sport. Cette Ferrari 250/275P de 1963 n’est pas qu’une belle pouliche qu’on sort les jours de gala. Elle a aussi des tripes et a connu une vraie vie de sportive. La belle rouge a notamment gagné les 1000 kilomètres de Nurburgring l’année où elle est sortie des usines de Maranello, ainsi que les 12 heures de Sebring l’année suivante. Elle appartient aujourd’hui à la collection JSL Motorsport de Redwood City.

La plus design. Difficile de ne pas être subjugué par cette Cadillac Series 62 de 1948. On doit cette merveille absolue d’art déco automobile à Jacques Saoutchik, génial carrossier établi à Neuilly-sur-Seine entre 1900 et 1955. Saoutchik aura dessiné et exécuté deux Cadillac en tout et pour tout dans sa vie. Si celle-ci est évidemment absolument sublime, l’autre est littéralement à couper le souffle.

La plus frenchie. Cette Alpine A110 a fait chauffer le bitume lors de l’édition des 24 Heures du Mans de 1964. Elle ne s’est d’ailleurs pas contentée de participer, puisqu’avec Roger de Lagenese et Henry Morrogh au volant, la bombe bleue a tout simplement remporté la course, s’affirmant au passage comme un modèle d’économie énergétique pour l’époque. Comme quoi, on sait faire des bagnoles en France.

La plus nerveuse. Cette McLaren M23 de 1974 est un véritable morceau d’histoire puisque c’est la voiture qui a permis à la célèbre marque de remporter son premier championnat du monde, de pilote et de constructeur en Formule 1. Pour l’occasion, les organisateurs du show avaient même invité Emerson Fittipaldi, la légende vivante brésilienne qui mena l’équipe au titre au volant de cette petite fusée des pistes orange et blanche.

La plus guerrière. Cette Buick Roadmaster Dyna Flow de 1949 est unique au monde. Conçue spécialement pour le député américain Richard M. Kleberg Senior, elle lui servait à parcourir à toute blinde les 260 hectares de son ranch texan. Et qu’on s’entende, il ne s’agissait pas ici que de surveiller des vaches mais aussi de chasser. Elle est ainsi équipée de deux roues de secours, deux systèmes de radios, des suspensions ultra résistantes et… de six étuis pour fusils. Guerrière, on vous a dit.

La plus iconique. Cette Ford T de 1923 est une star absolue. Baptisée Tweedy Pie, elle est l’œuvre de l’artiste et designer de voiture Ed Roth dit « Big Daddy ». Tweedy Pie est tellement iconique que sa maquette (à l’échelle 1/25e) a été vendue à 11 millions d’exemplaires ces 50 dernières années. Quant à la vraie, cédée plusieurs fois aux enchères, son dernier acquéreur, Larry Tarantolo, a déboursé 176 000 dollars avant d’entamer un travail minutieux pour la restaurer.

Quand elle n’est pas à Amelia Island, elle est exposée en Californie aux côtés de dizaines de créations d’Ed Roth au sein de Galpin Big Daddy Roth Collection. Oui, vous pouvez vous agenouiller devant ce monument de l’ère automobile.

 

AUTOMOBILE Collection Concours Etats-Unis luxe

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire