Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Les radars privés débarquent en France

    Si vous cherchiez encore une raison de respecter la nouvelle limitation de vitesse qui prendra effet dès le 1er juillet prochain, en voici une : l’État vient d’autoriser la mise en place de radars privés

    Ils arrivent. Qui ? Les envahisseurs ? Non : les radars gérés par des sociétés privées. Jusque-là, ce sale boulot revenait aux gendarmes et policiers, sauf qu’apparemment, ces agents de l’État ont mieux à faire. Conséquence de quoi, le contrôle et la verbalisation des chauffards sera désormais effectuée par des opérateurs privés roulant dans des voitures publiques et banalisées. L’expérience, lancée grandeur nature en Normandie dès le lundi 22 avril, sera progressivement étendue à l’ensemble du pays, confie la Sécurité routière.

    « Les usagers de la route vont être contrôlés n’importe où et à tout moment. Cela va être un moyen efficace de faire respecter les vitesses. » (Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la sécurité routière)

    Souriez, vous êtes filmé(e). Autant dire que ça va flasher à tout va. Les caméras, posées sur les plages avant et arrière, permettront aux sociétés privées de sanctionner toute personne dépassant les limites de vitesse, désormais fixées à 80km/h sur l’ensemble des routes secondaires. Inutile d’être devin pour se douter que certains s’élèveront contre cette initiative, que d’autres n’hésiteront pas à parler de privation des libertés quand les défenseurs d’une route plus sûre, eux, applaudiront des deux mains (attention à ne pas lâcher le volant).

    Ce qui est certain, c’est que désormais il sera bien difficile de passer entre les mailles du filet, puisque les agents privés ne porteront ni képi, ni moustache.

    Résultat de recherche d'images pour "radars privés sécurité routière"

    Et bientôt des drones. Quant à ceux qui s’élèveraient contre la pollution générée par ces voitures-radars, qu’ils se rassurent : les CRS testent depuis 2017 l’utilisation de drones qui pourraient bien, eux aussi à terme, vous coller des prunes depuis le ciel. Ça promet de beaux défilés sur les nationales qu’on imagine déjà reconverties en un bon épisode de Fast & Furious : flashé à 81km/h, vous serez bientôt poursuivi par des voitures banalisées, des drones et qui sait, bientôt aussi, des trottinettes électriques ? La Sécurité routière, elle, assure qu’à terme ce sont 383 véhicules qui sillonneront la France pour traquer les pilotes de Formule 1, en espérant qu’à défaut de mettre tout le monde d’accord, ces voitures-radars parviennent à faire diminuer le nombre d’accidents mortels.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.