En Australie, ce train sans chauffeur a déjà parcouru un million de kilomètres
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Australie, ce train sans chauffeur a déjà parcouru un million de kilomètres
Hilaire Picault |  03.01.2019
En Australie, ce train sans chauffeur a déjà parcouru un million de kilomètres

D'autres trains pourraient bien suivre son exemple.

Le 2 octobre 2017, la société de minage Rio Tinto lançait son premier train AutoHaul dans la région de Pilbara, dans l’ouest de l’Australie. Piloté à distance, depuis un centre de contrôle à Perth, ce train de marchandises a fait une centaine de kilomètres sans rencontrer le moindre problème. Un an plus tard, la société affirme avoir répété l’opération sans conducteur sur plus d’un million de kilomètres.

Chez Rio Tinto, on parade : « Les gains d’AutoHaul sont déjà perceptibles, confirmait son directeur au Sidney Morning Herald, notamment la réduction des incertitudes et l’augmentation de la vitesse sur l’ensemble du réseau, ce qui permet de réduire les temps de cycle moyens. » En clair, l’entreprise fait tourner plus de trains et plus vite. Le mineur affirme même pouvoir encore améliorer ses performances. On applaudirait presque. Car, certes, vous ne pourrez pas monter dedans, puisqu’il est réservé à des mineurs et à leurs chargements de minerai, mais ce train change tout. D’abord, car le projet AutoHaul est plus ambitieux que faire tourner un train dans le désert.

Rio Tinto possède 200 locomotives et 1700 kilomètres de voies desservant 16 mines et 4 ports. Aujourd’hui, la moitié de ces trains sont pilotés par des robots ; demain la totalité sera autonome. « Notre objectif [est] d’exploiter le premier réseau ferroviaire longue distance entièrement autonome de transport lourd au monde, ce qui permettra à l’entreprise d’accroître considérablement sa sécurité. »

L’autre raison c’est que Rio Tinto a obtenu le feu vert de l’administration locale pour exploiter ce robot-train. Une autorisation qui ouvre donc la porte (enfin, le passage à niveau) pour que des trains de passagers suivent l’exemple. Les compagnies privées, à l’affût des innovations, ne vont pas s’en priver.

Australie train autonome

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire