Au fait, pourquoi la pénurie de semi-conducteurs ralentit la production automobile ? 
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Au fait, pourquoi la pénurie de semi-conducteurs ralentit la production automobile ? 
Vincent Pons |  13/09/2021 10:08
Au fait, pourquoi la pénurie de semi-conducteurs ralentit la production automobile ? 

Aujourd’hui, si vous achetez une voiture neuve, les délais de livraisons peuvent s’avérer longs… voire très longs. La cause d’un tel calvaire ? Le manque de minuscules puces qui empêche votre clignotant de clignoter correctement. 

Kézako ? Une voiture, ce sont quatre roues, un moteur, une carrosserie, des sièges, un volant, mais aussi plus de 1500 semi-conducteurs. Ce matériau développé au XXème siècle est utilisé en électronique pour faire des circuits intégrés, soit des puces électroniques. À l’heure actuelle, les véhicules étant de plus en plus connectés et bardés de capteurs, leur fabrication est liée à la production de cette matière première. Sans lui, plus de voitures. Et depuis l’année dernière, nous sommes dans cette situation. À cause de quoi ? Du Covid, bien sûr. 

L’année dernière, comme vous l’aviez déjà remarqué, le premier trimestre de l’année 2020 a provoqué la fermeture de nombreuses activités comme la vente d’automobiles. La production s’est donc arrêtée, ce qui a amené les constructeurs automobiles à annuler leurs achats de semi-conducteurs. Dans le même temps, la demande d’ordinateurs portables, de téléphones ou de serveurs a fortement augmenté avec le télétravail. Les semi-conducteurs sur le marché ont donc servi à leur fabrication. 

Quelques mois plus tard, les ventes de voitures ont repris, mais les semi-conducteurs n’étaient, eux, plus disponibles. La demande a augmenté sur le marché mondial, mais la capacité de production n’était plus suffisante pour répondre aux commandes. Sans cette matière première, de nombreuses marques ont ralenti voire stoppé certaines de leur lignes de production comme Renault et PSA. Ainsi, la baisse de la production de modèles neufs est telle que selon le Boston Consulting Group, 8 millions de véhicules neufs manqueront en 2021… 

Préparer l’avenir. Selon certains experts, la pénurie pourrait se poursuivre jusqu’en 2022, voire même pour les plus pessimistes jusqu’en 2023. La majeure partie de la production de semi-conducteurs se trouvant en Asie, elle est contrainte aux derniers aléas de la pandémie. Par exemple, en Malaisie, le variant Delta a compliqué la vie des usines et l’un des plus gros fabricants STMicroelectronics a dû se mettre à l’arrêt.

À l’avenir, les constructeurs automobiles souhaitent diversifier leur approvisionnement et se rapprochent même des États, afin que les gouvernements les aident à financer la création de nouvelles lignes de production de semi-conducteurs. En attendant que la situation se tasse, pour éviter d’attendre six mois afin de récupérer votre véhicule, vous pouvez toujours vous ruer sur l’occasion, une valeur sûre en temps de crise. 

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !