Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un architecte recycle de vieux immeubles en bâtiments design et écolos

    A Paris, un architecte a trouvé la solution pour isoler les appartements existants plutôt que de les détruire : il rénove un immeuble des années 70 en greffant des pièces à vivre directement sur la façade.

    Les bâtiments des années soixante-dix sont, sur le plan de l’isolation, un cauchemar. La transition énergétique inciterait à les démolir pour construire des résidences à faible impact ; mais la démolition a aussi une empreinte écologique. Sans parler de supprimer une part de notre patrimoine, donc de l’histoire de nos villes. Une réponse a été trouvée par l’architecte parisien Stéphane Malka.

    Plug & play. Sa méthode consiste à ajouter des extensions sur les façades, comme autant de boites clipsées aux murs du bâtiment : loggias, fenêtres en baie (à l’image des bow-windows anglais) et balcons coupe-vents laissent entrer plus de lumière, ajoutent de la surface à vivre et isolent de l’extérieur. Ces extensions sont réalisées en particules de bois bio, bien plus léger que le bois massif et plus modulable pour que chaque propriétaire puisse aménager son appartement à sa façon. De la végétation en toiture et sur les murs parachèvent l’isolation en ajoutant une green touch esthétique. On ne va pas s’en plaindre.

    « Un consommation énergétique divisée par 4 »

    Faire du neuf avec du vieux. Avec le projet Plug-in city 75, le cabinet Malka rénove un appartement des bords de Seine du 15e arrondissement dont la consommation moyenne est de 190KWh/m² par an, notamment due à une mauvaise isolation et des fenêtres anciennes. En plus du travail de rénovation, ces extensions extérieures ont divisé la consommation énergétique du bâtiment par 4. Une fois réhabilité, cet immeuble rejoint donc bien le Plan Climat de la ville de Paris avec une consommation moyenne d’énergie de 45KWh/m² par an ! Voilà qui file un coup de chaud aux joues…

    Le néo-patrimoine. Le cabinet annonce que ce projet va bientôt démarrer. Déjà inventeur du concept de « para-cité » (notamment grâce à la construction de bâtiments sur d’autre toits ou même au dessus ou en dessous de ponts !), Malka surprend souvent. Pourtant, face à l’extension démographique, la ville de demain devra naître à partir du patrimoine existant, simplement en lui apposant un autre regard.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.