Un architecte espagnol veut transformer les gratte-ciel en villes    
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Un architecte espagnol veut transformer les gratte-ciel en villes      
Arnaud Pagès |  21.06.2017
Un architecte espagnol veut transformer les gratte-ciel en villes    

Pour éviter la saturation des centres urbains, pourquoi ne pas surélever la ville et la faire tenir dans un gratte-ciel ?

C’est l’idée audacieuse d’un jeune architecte espagnol de 24 ans, Javier López-Menchero Ortiz de Salazar. Son projet Espiral 3500, récemment primé lors du concours Skyscraper 2017, est une tour de 193 mètres de haut, presque aussi grande que la tour Montparnasse, qui offrira à ses futurs habitants un écosystème urbain complet.  

“Espiral 3500 possèdera des parcs publics, une plage artificielle, un centre commercial et des potagers collaboratifs.”

New deal. Prévue pour être construite dans le parc naturel de “La Abufera” près de Valence, une zone en bord de mer particulièrement peuplée en été, Espiral 3500 a pour but de libérer le bien le plus précieux qui puisse exister dans une ville : de l’espace ! En limitant l’étalement anarchique des bâtiments, cette tour next gen fera respirer la ville tout en offrant à ses habitants beaucoup plus qu’un simple toit. “Ce gratte-ciel explore l’introduction des rues et de la complexité du plan horizontal de la ville dans le domaine vertical, avec la possibilité de reproduire tout ce qui se passe au niveau du sol.

Bien plus qu’un gratte-ciel. Outre ses nombreux appartements, Espiral 3500 possèdera des parcs publics, une plage artificielle, un centre commercial et des potagers collaboratifs, le tout organisé autour d’une structure en spirale à laquelle viennent s’accrocher ces différents modules. Un mélange d’espaces privés réservés aux habitants et publics ouverts à tous, qui concentre tout ce que l’on peut trouver en bas de chez soi : une mini ville à part entière. Les citadins pourront venir y faire leurs courses où s’y détendre dans les parcs grâce à un système de rues circulant autour du gratte-ciel. Même si pour l’instant la première pierre de ce bâtiment ambitieux n’a pas été posée, Ortiz de Salazar a sans doute trouvé la bonne idée pour que nos mégapoles deviennent plus vivables !

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire