Après 75 ans d'interdiction, les femmes russes vont pouvoir conduire les métros
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Après 75 ans d’interdiction, les femmes russes vont pouvoir conduire les métros
Robin Ecoeur |  16/12/2019 16:45
Après 75 ans d'interdiction, les femmes russes vont pouvoir conduire les métros

Cette profession, comme 455 autres, était légalement réservée aux hommes. Mais le ministère du Travail russe vient de réduire la liste des métiers interdits au sexe féminin, autorisant donc des conductrices de métro ce qui n’était pas arrivé depuis la Deuxième Guerre mondiale.

358 nouveaux métiers. C’est avec fierté que la mairie de Moscou communique sur « le premier groupe de femmes pour la formation des conductrices » qui a été réuni le vendredi 13 décembre. Pourquoi ? Car depuis la Seconde Guerre mondiale, les femmes n’ont plus le droit d’exercer ce métier, comme 455 autres emplois formellement interdits par l’Union soviétique pour protéger leur sécurité et la “santé reproductive”.

Dans cette liste, on retrouve toutes les activités liées au levage d’objets lourds, mais aussi les professions de conductrice de bus, marin, parachutiste, pilote d’avion ou encore mécanicien automobile. En l’an 2000, Vladimir Poutine a fait de cette règle gouvernementale une loi. Mais en août 2019, le gouvernement a décidé de réduire la liste à 98 métiers, offrant donc la possibilité aux femmes d’exercer 358 nouvelles fonctions, dont celle de conductrice de métro.

Mise à jour. Il aura fallu du temps pour que la Russie mette à jour cette liste jugée hypocrite. Car quand les hommes sont partis au front, les femmes ont participé à l’effort de guerre en occupant des emplois civils dans les usines ou dans les champs par exemple. En Russie, lors de la Seconde Guerre mondiale, certaines sont ainsi devenues conductrices de métro. La nouvelle loi, votée en août 2019, permettra dès 2021 aux femmes de devenir conductrice de camions et de bus, pilote d’avion ou de s’engager dans la marine. Certaines professions qui impliquent des taches lourdes comme le soudage ou la réparation d’avion, et certains métiers comme pompier, leurs seront cependant toujours interdites.

Cette nouvelle loi permettra également d’en finir avec une vieille règle qui date de l’Union soviétique, de combler des manques de mains-d’œuvre dans certains domaines et de mettre sur la table la question des inégalités salariales en Russie, où un écart de 26% en moyenne existe entre les hommes et les femmes. Pour les conductrices du métro, la formation devrait durer un an, et elles pourront commencer à travailler en 2021. Ça ouvre de nouvelles horizons.

métro Russie

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !