Anne Hidalgo veut imposer un piétonnier géant dans le centre de Paris
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Anne Hidalgo veut imposer un piétonnier géant dans le centre de Paris
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  16.11.2018
Anne Hidalgo veut imposer un piétonnier géant dans le centre de Paris

Ce projet anti-voitures serait à réaliser « dans une prochaine mandature ». Mais reste à savoir si l’actuelle maire de Paris y parviendra…

Je t’aime moi non plus. Cette fois, on peut le dire : Anne Hidalgo et les voitures, c’est un peu comme François Hollande et la finance. En clair, ça ne passe très bien. Après avoir condamné les voies sur berge (une décision très contestée) et dû gérer des dossiers mobilité compliqués (pour ne pas dire plus) comme Autolib ou Velib, l’élue parisienne semble avoir cette semaine décidé de sortir le lance-flammes avec une nouvelle déclaration : les quatre premiers arrondissements de Paris pourrait être convertis au 100% piétonnier. Pas tout de suite, et pas sans concertation, mais très bientôt…

De l’Hôtel de ville à la Place Vendôme. Ainsi donc, cette ligne Maginot réservée aux deux-pieds et deux-roues irait du quartier du Marais jusqu’à la Concorde en passant par la place de la Bourse et Pompidou ; ce qui n’est pas rien, puisqu’il s’agit ni plus ni moins du centre historique de la capitale. Aussi surpris soient les détracteurs de cette nouvelle annonce – et on imagine qu’ils seront très nombreux – la décision n’est néanmoins pas surprenante puisque ces quatre arrondissements sont déjà, depuis le 1er octobre, interdits à la circulation une fois par mois. Baptisée « Paris Respire », cette opération anti particules fines pourrait être généralisée à l’ensemble des dimanches dès 2019.

Coup de klaxon sur le prochain mandat. Comme l’a précisé Anne Hidalgo, le piétonnier généralisé sur l’hyper-centre en est encore au stade de la réflexion, et ne prendrait effet que lors d’un futur mandat. Dit plus clairement : si elle est réélue à l’Hôtel de ville, en 2020. En attendant la suite de cette série à rebondissements, la métropole du Grand Paris a déjà interdit les véhicules les plus polluants dès 2019. Ne reste plus qu’à savoir si Paris pourra transformer son centre, comme Bruxelles actuellement, en gigantesque piétonnier. En espérant que l’élue socialiste ne se fasse pas rouler dessus par tous ses opposants d’ici là.

Anne Hidalgo Paris Pietonnier Politique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire